Moorea – Cinquante jeunes en mer, avec Mata Tohora

    vendredi 14 octobre 2016

    Première halte pour les enfants de Moorea, le Coco Beach pour un pique-nique casse-croûte ! (© : J Rey/LDT)

    Première halte pour les enfants de Moorea, le Coco Beach pour un pique-nique casse-croûte ! (© : J Rey/LDT)

     

    Après Tahiti et Bora Bora, l’association Mata Tohora, pour la protection des cétacés, a organisé sa Journée des baleines pour les enfants de Moorea. Une cinquantaine de jeunes de l’élémentaire et des deux collèges, choisis par le service social communal ont participé à cette belle aventure. La journée a débuté par un pique-nique au Coco Beach de Vatea Quesnot, partenaire de cette opération avec les whale-watchers de Moorea.

     

    Une cinquantaine d’enfants accompagnés de quelques parents et responsables d’associations, tous provenant des différentes communes associées de l’île et issus de familles en situation difficile, ont été invités par l’association Mata Tohora d’Agnès Benet pour participer à la Journée des baleines.

    Le rendez-vous était pris au débarcadère du Coco Beach à Papetoai vers 12 heures, avec, pour une première virée, une traversée du lagon en pirogue à moteur en direction du motu Tiahura. Le premier volet de cette journée consistait à rassasier le groupe d’énormes casse-croûte, avant d’aborder les choses sérieuses. La seconde étape consistait en effet à suivre un petit briefing sur les baleines à bosse puis d’embarquer à bord d’un “whale watcher” (bateau d’observation des baleines) pour une sortie vers le large.

    Le but de cette journée étant bien entendu de partir à la rencontre de ces mammifères mythiques, encore nombreux à sillonner notre océan près des côtes. Cette opération a été montée pour la première fois en 2013 par la présidente de Mata Tohora, afin de faire profiter ceux qui n’ont pas toujours les moyens d’avoir un bateau, ou de louer des professionnels pour une visite guidée à la rencontre des cétacés.

    Depuis, régulièrement, Mata Tohora organise sa sortie annuelle, ce qui fut, cette année encore, un grand succès, avec, une édition au large de Tahiti pour des enfants des communes de Pirae, Faa’a, Papara et Taravao puis avec des jeunes de Bora Bora et enfin à Moorea, comme ce fut le cas mercredi.

     

    Une mère et son petit

     

    Le départ vers le large a eu lieu aux alentours de 13h30 et la sortie, plutôt riche en rencontres, a duré près de deux heures. Cinq bateaux étaient de la partie pour satisfaire la curiosité des enfants, ceux de Maire, Harold, Heirafa, Jérôme et Francis, avec pour chacune des embarcations, un “capitaine-guide” qui a présenté son métier de “whale-watcher”, mais surtout abordé des grands principes de protection et de respect envers ces grands mammifères marins.

    Les bateaux n’avaient pas à aller très loin pour découvrir le graal, puisque, partis de Tiahura, c’est en face de la passe de Opunohu, à environs un mille nautique au large, qu’une maman et son baleineau ont croisé nos jeunes aventuriers.

    Si pour cette sortie, aucun saut n’a pu être observé, la promenade d’une baleine de 15m accompagnée et de son baleineau a été approchée dans les conditions réglementaires, avec parfois le beau spectacle d’une caudale à la verticale, signe d’une plongée en eau profonde de l’animal. Sur le chemin du retour, les surprises n’étaient pas terminées, à commencer par quelques scènes de surf sur la crête récifale, par quelques amateurs de glisse ; puis il y a eu cette petite halte proposée par le capitaine au site des raies, avec une séquence “nourrissage” opérée par Raphaël, membre d’équipage du Tohora, bateau sur lequel la presse était conviée.

    Cette opération Journée des baleines a de significatif, qu’elle prend en compte des enfants scolarisés, en élémentaire, CJA et collégiens pour une sortie annuelle à la découverte des grands mammifères.

    L’autre spécificité, c’est qu’elle regroupe un ensemble de partenaires très motivés cherchant par tous les moyens à faire plaisir à des jeunes qui ont rarement ce qu’ils désirent. Tous ces partenaires sont bien entendu des bénévoles, qui offrent un peu de leur temps de travail pour maintenir cette opération. S’y ajoute aussi la participation de Vatea Quesnot, patron du Coco Beach, qui depuis la première édition, a tenu à être de cette opération, montée par Agnès Benet et la Polynésienne des Eaux.

     

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete