Habillage fond de site

MOOREA – Le Criobe inaugure un nouvel espace de conférence

vendredi 29 septembre 2017

criobe

L’amphithéâtre du Criobe peut recevoir 130 personnes, il a été présenté hier matin au public et aux scientifiques, lors de la cérémonie d’inauguration. (© Jeannot Rey/LDT)


Le Criobe, a inauguré son amphithéâtre hier matin en présence du haut-commissaire de la république René Bidal. L’infrastructure aux 130 places sera ouverte aux conférences locales et internationales et à des séminaires tout publics. La première thèse sera soutenue officiellement à Moorea demain samedi, dans cette nouvelle structure, sur le thème de la “gestion des pêches”.

Construit en un an, moyennant un financement de l’État à hauteur de 60 millions de Fcfp, l’amphithéâtre du Criobe (Centre de recherche insulaire et observatoire de l’environnement) offrira aux scientifiques locaux et internationaux, mais aussi aux associations culturelles et autres promoteurs de séminaires, une magnifique salle adaptée pour recevoir le public.

Construit sur le site du Criobe à Opunohu, l’amphithéâtre fait partie des projets d’extension du centre scientifique, qui se prépare maintenant à la construction du “Fare natura”, l’écomusée de la biodiversité de la Polynésie française.

Hier, pour cette inauguration des personnalités de l’État, du Pays et bien sûr, du monde scientifique, ont assisté à la présentation de ce nouveau complexe et de ses ambitions, par le directeur du centre, Serge Planes.

Le haut-commissaire René Bidal, invité d’honneur de cette cérémonie, a rappelé à son auditoire, le rôle important du Criobe : “Un centre de recherche scientifique reconnu comme un pôle d’excellence au niveau international pour ses recherches sur les récifs coralliens.”

Le centre à notamment développé, depuis 1971, une expertise sur les milieux insulaires dans un esprit interdisciplinaire (chimie, biologie, écologie, sciences humaines et sociales).

Installée depuis plus de 45 ans à Moorea, l’antenne  Muséum-EPHE (École pratique des hautes études)  devenue par la suite Criobe, a vu le jour en juin 1971.

L’antenne se rapproche doucement du demi-siècle d’implantation en Polynésie française, concrétisant une très longue série de recherches dirigées par des professeurs venus du monde entier, en collaboration avec des étudiants, métropolitains, polynésiens et étrangers pour la plupart en situation de doctorant.

Bernard Salvat a été à l’origine de cette implantation et était de fait, devenu le premier directeur du centre de recherche.

Deux autres directeurs prendront le relais : René Galzin et l’actuel responsable Serge Planes, qui est à l’origine d’une importante mission de modernisation et de développement du centre. Le premier centre de recherche se situait à Tiahura sur le site de l’actuel hôtel InterContinental.

Le fare qui servait de lieu d’étude était l’ancien fare Quesnot  implanté à l’endroit des actuels terrains de tennis de l’hôtel.

La première étude commandée par le Territoire et plus particulièrement par l’Office de développement du tourisme que dirigeait Alec Ata, consistait à établir un rapport scientifique sur l’environnement terrestre et maritime de Tiahura.

Depuis, les recherches n’ont cessé de se multiplier, jusqu’à son déménagement en 1980, dans des nouveaux locaux construits sur une terre domaniale à Opunohu, l’actuel Criobe, grâce à des crédits État-Territoire.

De 2005 à 2010, le Criobe s’implique dans le programme “Initiative corail pour le Pacifique” (CRISP) aboutissant à de nombreux projets (création d’un guide d’identification, séminaire sur le développement de filières post-larves pour le marché de l’aquariophilie…) ainsi que de nombreux rapports scientifiques.

En quarante-cinq années d’activités, plus de 800 chercheurs ont travaillé et publié sur les récifs coralliens de Polynésie française. Les récifs coralliens de Moorea sont parmi les mieux connus et les plus surveillés au monde depuis 1971.

D’autre part, plus de 170 thèses et diplômes universitaires ont été réalisés au Criobe, 210 rapports contractuels et 1 100 publications scientifiques.

De notre correspondant Jeannot Rey

 

hubert bost criobe criobe

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete