Moorea – “Embrasse-moi si tu m’aimes !” sera le projet pilote de Vahine Orama

mardi 5 mai 2015

Vahine Orama no Moorea était en réunion samedi dernier à la mairie de Teavaro pour lancer le projet pilote qui concernera les cinq secteurs que couvre la fédération de lutte contre la violence faite aux femmes. 
Le thème choisi par Vahine Orama no Moorea prend une tournure inhabituelle de part notamment son slogan “Embrasse-moi si tu m’aimes”. 
“La violence faite aux femmes est un problème très douloureux, aussi, nous souhaitons l’aborder avec un message positif”, insistait Lucie Pereyre. 
Le ton est donné par la nouvelle présidente de l’association de Moorea. L’objectif est de ramener un peu plus d’amour dans ces foyers qui vivent mal leur situation conjugale. Les raisons sont nombreuses, la situation familiale près du désespoir, la consommation abusive d’alcool voire de paka, mais aussi l’infidélité. 
Un cocktail explosif qui se traduit, la plupart du temps, par la violence. Une violence, dans certaines familles, vécue au quotidien. Souvent, le voisinage ne souhaite pas s’en mêler. D’où la venue de Vahine Orama. 
C’est une association créée à Tahiti en 2003 (2008 à Moorea). Elle regroupe des bénévoles, pour la plupart des femmes, qui ont décidé de se lever pour venir en aide à ces couples en perdition. Les actions ont été nombreuses, mais les outils évoluent au fil des années. 
En 2014, à la demande du ministère de la Jeunesse métropolitain, un appel à projet auprès des jeunes en Polynésie française, trop souvent impliqués dans la violence conjugale, a été lancé auprès de la fédération moyennant un budget attribué, et c’est celui issus de l’antenne de Moorea qui a été choisi. 
Son projet, qui inclut plusieurs actions, sera suivi par l’ensemble des antennes de Vahine Orama Polynésie : Moorea-Maiao, Tahiti Nui, Tahiti Iti, les îles Sous-le-Vent et les Tuamotu. Samedi dernier, il était question de lancer la machine qui commence par le recrutement de référents. 
Le projet prévoit 12 référents par secteur. Leur rôle consistera à être le lien entre la famille et les organismes qui pourront leur apporter de l’aide (santé publique, services judiciaires, logement temporaire, etc.). Ils seront choisis à raison de deux par commune associée, Maiao comprise. 
Autre action phare du projet pilote, travailler auprès des jeunes à titre préventif. Des rencontres ont d’ores et déjà eu lieu avec certaines classes charnières du primaire et du secondaire, afin de prévenir des dangers qui conduisent régulièrement vers la violence. 
D’autres actions constituent le projet, comme la création d’un clip positif “Embrasse-moi si tu m’aimes”, que l’association espère diffuser sur nos chaînes télévisées à une heure de grande écoute. 
Il a également été question de formations pour les référents, qui devraient débuter en août. D’autres réunions sont attendues. La prochaine aura lieu le 16 mai à Afareaitu.  

De notre correspondant Jeannot Rey

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete