Habillage fond de site

MOOREA – La fin du marché du terroir en 2017 ?

lundi 14 novembre 2016

moorea marché terroir

Un exposant de produits maraîchers de qualité. Mais ils n’étaient que deux à avoir un stand samedi dernier. (© Jeannot Rey/LDT)


 

 

Il y a un an, jour pour jour, la première édition du marché du terroir ouvrait ses portes à Vaiare, avec une cinquantaine d’exposants. Agriculteurs, fleuristes et spécialistes de la transformation s’y donnent rendez-vous pour répondre à une clientèle à la recherche de produits made in fenua. Si la première édition a déplacé du monde, tant du côté des agriculteurs que de la clientèle, le marché du terroir s’est assez rapidement essoufflé et pourrait ne pas être reconduit en 2017.

 

 

Le marché du terroir, programmé les premiers samedis tous les deux mois, prend place sur le terre-plein situé aux abords des ateliers relais, à Vaiare. Quelques chapiteaux y sont plantés pour recevoir les producteurs et artisans de l’île, pour la plupart méconnus du public, et qui écoulent habituellement leurs produits en les mangeant  ou en les vendant en bord de route.

Dès 8 heures du matin, le public peut y faire le plein de légumes en tout genre, produits maraîchers ou vivriers, ou choisir parmi une belle variété de condiments, tels que les achards, le rougail, le chutney et autres produits transformés à base de légumes et fruits issus des jardins.

D’autre part, quelques horticulteurs, les plus fidèles du marché, y exposent leur collection de plantes ornementales, avec parfois quelques arbres fruitiers ou agrumes en début de croissance.

 

De moins en moins de monde

 

Il ne manque que les produits de la mer. Depuis le début du marché du terroir, les pêcheurs de l’île sont conviés à participer à cette exposition-vente des produits du fenua. L’invitation, renouvelée à chaque édition, n’a jamais rencontré de succès.

La commune, partenaire de cette opération avec la chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM) et la chambre d’agriculture et de pêche lagonaire, profite de l’occasion pour présenter de temps à autre un de ses stands, comme celui tenu par les acteurs du service civique pour promouvoir différentes actions telles que le tri avec, à l’appui, un film, un questionnaire, des cadeaux…

Le public a aussi pu assister, toujours avec la participation du service civique, à une présentation de plantes médicinales avec fiche technique pour faire son ra’au Tahiti. Il y a eu beaucoup de monde lors de la première édition du marché du terroir, prouvant que, sur le principe, c’est une manifestation très attendue du grand public. Mais celui-ci n’a pas suivi lors des éditions qui ont suivi.

Samedi dernier, une quinzaine d’exposants étaient là, avec les habituels producteurs floraux, les spécialistes de la transformation (confitures, condiments salés et sucrés, pâtisseries…) et seulement deux maraîchers. Aussi, les organisateurs se demandent aujourd’hui s’il est utile de poursuivre la tenue du marché du terroir à Moorea.

Cette question sera aussi posée aux exposants qui, bien que peu nombreux, sont pour la plupart satisfaits de leur marché, de même que le public qui a fait le déplacement.  Affaire à suivre…

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

 

capture-decran-2016-11-14-a-08-26-20

74
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete