Moorea – Inquiets, les résidents créent l’association Les habitants de Temae

    mardi 12 avril 2016

    Accès privé ou public, c’est la grande question que tente de solutionner le collectif des habitants de Temae, devenu depuis dimanche
    soir dernier l’association Les habitants de Moorea.  La réunion d’information s’est tenue au Golf Lodge de Francis Chung Tam, et une cinquantaine de personnes y assistait. Plusieurs projets d’actions ont été débattus, dont une éventuelle présence en masse sur le terrain.

    La fermeture de la servitude qui longe le golf à hauteur du lac de Temae, à Moorea, empoisonne beaucoup de monde. Comme La Dépêche le mentionnait dans son édition du 2 avril, sont principalement concernés les deux-roues et les piétons qui rejoignaient, il y a encore quelques jours, la route de ceinture par cet accès, qui est la voie directe pour les résidents.
    On parle ici d’adultes qui se rendent au travail ou au magasin, mais aussi de jeunes qui utilisaient cette piste pour rejoindre leur bus qui les conduit au collège. Durant cette réunion, la seconde depuis une semaine, la problématique de l’assistance aux personnes, devenue beaucoup plus compliquée et beaucoup moins rapide, si les interventions doivent se faire par la piste habituelle qui passe par la cocoteraie dite Enany, a aussi été évoquée.

    Aussi, depuis quelques jours, le collectif tente de trouver une solution pour permettre la réouverture de la servitude, aujour­d’hui fermée, d’un côté par une grille en acier, et de l’autre par des rochers. Cette servitude est-elle publique, comme le pense le collectif, ou pas. “Nous avons envoyé des courriers, tout d’abord au maire de Moorea qui nous a répondu et nous demande de trouver un arrangement avec les propriétaires du golf, la dite servitude n’étant pas communale. Des courriers ont aussi été envoyés au ministère concerné, l’Équipement, qui a en charge la gestion du réseau routier. Pour l’instant, nous n’avons toujours pas obtenu de réponse.”
    Pour faire avancer les choses, il a été évoqué en réunion, dimanche soir dernier, la possibilité de prendre un avocat d’une part et, d’autre part, d’exercer un sit-in sur site.

    Les propositions ont obtenu l’approbation de l’ensemble des présents à la réunion. Pour l’heure, les deux parties semblent camper sur leur position, les riverains demandent la réouverture de la piste, tandis que pour le gérant du golf, la piste restera fermée car, ainsi qu’il avait été souligné à La Dépêche lors d’un précédent entretien, “cette route est du domaine privé”.
    Lors de cette réunion, l’association Les habitants de Temae a été constituée. Elle compte prendre à bras-le-corps les problèmes de servitude de ses habitants. Une prochaine réunion est prévue dimanche 24 avril.

    De notre correspondant Jeannot Rey

    Bureau
    Président : Alain Bonno
    Vice-président : Stéphane Ciabrini
    Trésorier : Francis Chung Tam
    Secrétaire : Irène Catala

    Mathius 2016-04-15 08:49:00
    C'est toujours le même problème avec les chemins dits de servitudes, le problème est simple ceux qui ont acheté leur terrain ont le chemin pour y accéder sur le plan de vente, si il n'est pas indiqué alors ils doivent mettre en cause la responsabilité du notaire. Maintenant si pour l'intérêt publique ce chemin appartenant au golf sert à l'intérêt général , alors la mairie doit demander une expropriation. En POLYNESIE un problème simple devient toujours un casse tête. Pourquoi?
    Il est surtout grand temps que les notaires soit survellié par l'autorité qui malheureusement est souvent comprise avec eux.
    Pourquoi?
    Les affaires de terre ne seront jamais résolus si le pays ne commence pas à remettre de l'ordre dans ses services.
    La justice n'est pas là pour etre complice aux magouilles d'état ou du pays.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete