Moorea: l’école de voile de Opunohu pris pour cible par les casseurs

mardi 6 janvier 2015

Malgré le sourire que l’on peut lire sur leurs lèvres, les responsables de l’école de voile de Moorea en ont ras-le-bol de l’incivisme régnant au sein même de leur petit club. Chaque début de semaine, c’est le même constat : des bouteilles d’alcool vides sur le terrain, du matériel détruit, les portes de leurs locaux arrachées, des toilettes souillées… Le ras-le-bol est tel que Doudou de Saint-Cyr, responsable de l’école de voile en Polynésie française, et Philippe Bourlier, chef de base à Moorea, envisagent le pire : la fermeture du centre une bonne fois pour toutes.
Le problème, c’est que l’incivisme, dont est victime l’école de voile de Moorea, est récurrent. La plage est publique, il n’y a pas de doute à cela, mais l’incivisme est constaté lorsque le responsable du club s’aperçoit que ses bateaux ont fait l’objet de dégradations. “On monte dessus, on saute dessus, on déroule les voiles, on s’amuse avec le trim des bateaux à moteur, on arrache du matériel…”, explique le chef de base, tout en relatant les dégradations de locaux et vols de matériels divers, comme par exemple les nourrices des bateaux, etc. Depuis quatre ans, ce sont des dizaines d’infractions qui ont été constatées sur le site, et malgré des protections, les casseurs contournent les obstacles en passant par exemple par le toit.
Après le long week-end du jour de l’an, le constat était affligeant, hier, lorsque les responsables de l’école de voile sont arrivés au club. Des bouteilles d’alcool étaient éparpillées un peu partout sur le site, ainsi que de nombreux déchets, couches-culottes comprises.
 
Jeannot Rey
 
Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche du 6 janvier ou au feuilletage numérique.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete