Moorea – Les élus votent près d’1,7 milliard pour le budget primitif 2016

    mardi 22 mars 2016

    Les élus réunis en conseil hier ont voté le projet de budget primitif 2016 a été arrêté à la somme de 1 664 353 938 de francs
    dont 1 503 818 422 de francs à la section de fonctionnement et 160 535 516 de francs à la section d’investissement.

    La structure générale du budget de la commune pour 2016 ne présente pas de bouleversement majeur, si ce n’est pour les recettes de fonctionnement qui enregistrent une hausse de près de 41 millions par rapport au budget primitif 2015 (hors travaux en régie). Les quatre budgets annexes (eau, assainissement, transport maritime et ordures ménagères) rassemblent quant à eux près de 383 millions. Les recettes supplémentaires (41 millions de francs) annoncées plus haut, proviennent pour 10 millions de francs du Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) et de la dotation d’aménagement (11millions de francs). Le reste (20 millions), provient des impôts et taxes (Electricité et centimes additionnels). Les dépenses de la section de fonctionnement sont financées uniquement par des recettes de la section de fonctionnement, principalement constituées des dotations de l’État et du FIP
    Les recettes de fonctionnement se montent au total à 1 503 818 422 de francs. Sans surprise, les dotations et participations de l’État, du Fonds intercommunal de péréquation (FIP) et de la Polynésie française composent 77 % du total des recettes de fonctionnement. Quant aux impôts et taxes, ils représentent 19 % des recettes de fonctionnement. Les 4 % restant proviennent des produits du domaine, des immeubles appartenant à la commune et de remboursement des indemnités journalières dues à la municipalité par la caisse de prévoyance sociale.

    Installation d’une sirène d’alerte

    Comme ce nom l’indique, les dépenses de fonctionnement servent à financer tout le nécessaire au bon fonctionnement des services communaux : achats de fournitures, les salaires, les indemnités des élus, le versement de contributions aux organismes auxquels la commune est adhérente, mais aussi à subventionner les services publics industriels et commerciaux dont les budgets ne sont pas équilibrés par les seules redevances
    Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 1 503 818 422 de francs. La plus grosse dépense est la section “charges de personnel et frais assimilés” : 951 millions de francs.
    Les recettes d’investissement, elles, proviennent pour 102 071 294 de francs de la dotation non affectée du FIP, des dotations aux amortissements pour 56 793 574 de francs et de 1 670 648 de francs d’une subvention destinée à l’installation d’une sirène d’alerte
    L’équilibre de la section d’investissement étant respecté, comme les recettes, les dépenses s’élèvent à la somme de 160 535 516 de francs
    La subvention d’investissement de 92 747 935 de francs est destinée à alimenter le budget annexe de l’eau. Elle servira principalement au financement sur fonds propres du réseau neuf de la commune associée de Papetoai. Le refus de la demande de subvention par le comité du FIP et l’urgence d’améliorer le quotidien de la population de la zone concernée et des travaux de voiries dans ce secteur expliquent ce choix de financement.
    Des crédits sont également destinés à renforcer le parc automobile des services des pompiers, de la police municipale et de la direction des services techniques. Il y a également des engins motorisés nautiques pour les interventions en mer des mutoi et des sapeurs-pompiers. Ces nouveaux achats permettent de renouveler le matériel ancien mais aussi de préserver le budget de fonctionnement des frais de réparation dus. Une sirène d’alerte est prévue et sera subventionnée à 80 % par l’État.

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

    Budgets annexes

    Le budget annexe Assainissement est équilibré en recettes et en dépenses à 4 500 000 de francs. Au stade du budget primitif, il n’y a pas de dépenses prévues à la section d’investissement. L’unique recette de fonctionnement provient de la subvention d’équilibre versée par le budget principal pour un montant de 4 500 000 de francs.
    Le budget annexe de l’eau est équilibré en recettes et en dépenses à 202 513 275 de francs dont : 110 303 086 de francs, soit 54.4 % du budget pour la section de fonctionnement et 92 210 189 de francs, soit 45,6% du budget pour la section d’investissement.
    Le budget annexe des ordures ménagères est équilibré en recettes et en dépenses à 129 823 550 de francs dont 117 021 775 de francs, soit 90.2% du budget pour la section de fonctionnement et 12 801 775 de francs, soit 9,8 % du budget pour la section d’investissement.
    Le budget annexe “Transport maritime” est estimé en équilibre à 45 468 531 de francs, 41 331 920 de francs en fonctionnement et 4 136 611 de francs en investissement.

     

    MOOREA56 2016-03-22 21:17:00
    Sur la photo 9 Vahines et 4 Tanes. Les Vahines s'interessent plus à l'avenir de leur île que les Tanes ? Pour les hommes heureusement " Hinano " est là !!!!!!!!!!!!! .
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete