Habillage fond de site

Moorea – « L’informatique, c’est l’école de demain »

jeudi 8 février 2018

numérique école

Le maire de Moorea Evans Haumani au CJA de Vaiare avec Ronald Teariki, maire délégué de Teavaro et Bertrand Raveneau, DGS, avec les élèves en première année et leurs enseignants Thomas Chavez et Tevaipaea Hoiore. (© JR/LDT)

Depuis le début de la semaine Evans Haumani, maire de Moorea, accompagné du maire délégué de Teavaro, Ronald Teariki, et de Bertrand Raveneau, directeur général des services, visitent une par une, les écoles primaires de l’île. Dans chacune d’elles, un entretien a lieu avec le directeur qui fait un point sur le niveau de son établissement et sur la position de l’informatique dans l’apprentissage des élèves. Pour la plupart des établissements de l’île, une classe est aménagée en salle d’informatique. Pour d’autres, quelques ordinateurs ou tablettes sont en plus, mis à la disposition des élèves dans les classes, pour du soutien scolaire aux élèves en difficulté, ou pour du travail en autonomie.

Parmi ces établissements visités, le CJA (Centre des jeunes adolescents) de Vaiare. Un établissement très heureux d’avoir reçu, en ce début d’année, sept nouveaux ordinateurs portables offerts par la Commune. Ils remplacent de ce fait, tout le matériel informatique dérobé durant des dernières vacances scolaires, alors qu’ils étaient rangés dans un coffre-fort qui a été forcé. Tevaipaea Hoiore est l’enseignant général (français mathématique et informatique), il a en charge l’apprentissage de l’informatique aux élèves. « Nous avons mis sur pied un projet de formation et d’orientation. Chaque élève remplit un document commun à tous les CJA. Le but est de voir et comprendre, avec les élèves, leur projet d’avenir. Les enfants partent sur ce projet avec leurs acquis, notent ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas. On travaille sur les ateliers qu’ils ont dans leur établissement, et à terme, cela leur permet de trouver leur voie dans la vie active. Nous pouvons ainsi orienter au mieux chaque élève. » Enseignant général,Thomas Chavez est le directeur du centre qui accueille cette année une quarantaine d’élèves, il dispose pour encadrer ces élèves de trois moniteurs, en cuisine, en menuiserie d’ameublement et en apprentissage en agriculture.

Autre établissement visité : l’école primaire de Teavaro. Un établissement qui regroupe aujourd’hui 354 élèves et qui est rentré de plain-pied dans l’ère de l’informatique. C’est en effet cet établissement qui a lancé le programme « Tacit » sur l’île, une application qui travaille sur les compétences des élèves pour tout ce qui touche à l’enseignement de la lecture du vocabulaire. Un outil informatique, aujourd’hui introduit dans la quasi-totalité des établissements de Moorea.

 

 

Penser fibre optique pour l’équipement

 

 

Autre outil de travail de ce groupe scolaire, l’application « Sacoche » qui intéresse d’avantage les enseignants. Il s’agit ici d’un outil qui permet une gestion beaucoup plus complète des élèves, sur leur temps de présence, sur les résultats des apprentissages, etc. Teavaro est aujourd’hui bien avancé dans ce processus, les autres établissements s’y mettent, en commençant par la formation des enseignants organisée régulièrement pour une bonne maîtrise de l’outil.

Dans un cadre général, l’informatique à Moorea au sein des établissements se porte bien. Toutes les écoles disposent de matériel neuf, ordinateurs, tablettes, projecteur… Mais comme le souligne Lena Marchal, directrice de l’école de Teavaro, « Il faut maintenant aller plus loin. L’informatique, c’est l’école de demain. Nous mettons tous nos moyens pour apporter ce nouvel enseignement à nos élèves, par le biais de nouvelles applications. Mais il faut que ce travail soit suivi par les autorités. Ici, nous avons un bel exemple de participation de la Commune par ce don de sept ordinateurs. Mais il faut aller encore plus loin. Il faut mettre à disposition des écoles, un technicien qui pourra intervenir sur notre matériel à la demande. Il faut que nos établissements soient équipés pour recevoir du haut débit. C’est fini, les câbles en cuivre : aujourd’hui, il faut penser fibre optique… Exemple : l’établissement qui doit ouvrir prochainement a été équipé de prise TV. Nous ne travaillons plus avec la télévision. Il nous faut des prises pour ordinateurs et la Wifi partout dans toutes les classes. »

Des observations prises en compte par Evans Haumani qui entend bien accompagner les écoles de Moorea parmi celles plus avancées en Polynésie française, en matière d’apprentissage au numérique, aussi bien au bénéfice des élèves que des enseignants.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete