Habillage fond de site

MOOREA – Lutte contre les conflits intrafamiliaux et le décrochage scolaire

mardi 26 septembre 2017

famille moorea

Les participants au camp de familles de Moorea, heureux de cette initiative, tous comptent participer aux prochains rendez-vous, dont le dernier de l’année qui pourrait encore avoir lieu à Moorea. (© Jeannot Rey/LDT)


Dans le cadre de son Projet éducatif local (Pel) la ville de Papeete a organisé la semaine dernière, un camp de familles à Moorea. Un projet mis sur pied en collaboration avec l’association Agir pour l’insertion (Api), la circonscription sociale de Papeete et l’équipe pédagogique du collège Maco Tevane. Ce camp de familles, le premier organisé à Moorea, a duré trois jours sur le site Teata Ura à Haapiti, et sera suivi de deux autres camps avant la fin de l’année scolaire.

Le camp de familles est un événement socio-éducatif qui a réuni sept familles de différents quartiers de Papeete.

Au total onze adultes et quinze enfants. Parmi ces enfants, huit élèves sont scolarisés au collège Maco Tevane et sept au centre des jeunes adolescents (CJA) de Papeete.

Il s’agit de jeunes qui connaissent des difficultés scolaires et de comportements, et qui bénéficient depuis, d’un parcours personnalisé élaboré dans le cadre d’un “Projet de réussite éducative” (PRE).

L’objectif étant de suivre, de manière individuelle, chacun de ces jeunes le temps de leur présence au collège, et de leur proposer des actions adaptées à leurs besoins et à leurs attentes pour une meilleure réussite éducative.

Des parcours personnalisés ont été établis en collaboration avec les familles et ont été finalisés lors d’un précédent camp de familles de trois jours effectué en février dernier au Fare Hape à Papenoo et qui consistait à faire un état des lieux avec diagnostic des problématiques et des souhaits des parents.

C’est donc dans la continuité de ce qui a été fait il y a sept mois que cette seconde édition de camp de familles était organisée à Moorea, avec les mêmes familles de Papeete, toujours en s’appuyant sur leurs besoins.

Les familles étaient accompagnées de six animateurs de l’association Agir pour l’insertion et de Mata Ganahoa, directrice de la Jeunesse et de la cohésion sociale de Papeete, de Prisca Tauru son adjointe, en charge des animations de proximité et du Pel et de Mohea Dexter, animatrice périscolaire pour l’insertion et la jeunesse.

Tous ont passé trois jours à Moorea, du 19 au 21 septembre, à la pension “Teata Ura” située à Haapiti, et ont participé à un programme aux nombreuses activités “en famille” et à une rencontre avec des responsables de la circonscription sociale.

Pour clôturer le tout, un ma’a tahiti a été préparé jeudi par les familles, chacune d’elles confectionnant sa spécialité. Des plats qu’elles ont ensuite partagés avec les autres familles.

“Nous avons ici, des enfants qui connaissent des difficultés, soit scolaires, soit d’attitude et de comportement. Nous avons souhaité que pendant ces camps de familles, nous trouvions des solutions, pour les enfants et pour les familles. L’objectif étant bien sûr que ces enfants ne décrochent pas en cours d’année et poursuivent leur scolarité dans de meilleures conditions”, explique Mata Ganahoa.

Les élèves sont sélectionnés avec l’appui des établissements, ils sont accompagnés depuis la sixième et le seront jusqu’à la sortie du collège.

Le soutien scolaire devrait débuter en octobre ;  en décembre, un premier point sera effectué avec les établissements scolaires et parallèlement, des échanges se poursuivront entre la circonscription sociale de Papeete et les familles.

Prochain rendez-vous en camp de familles en février et enfin en mai, pour le bilan d’une année d’action.

De notre correspondant Jeannot Rey

 

moorea famille

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete