Habillage fond de site

Moorea – La mairie fait appel au système “bonitier” pour le transport de l’alimentaire sur Maiao

vendredi 3 mai 2019

Le Tapuae Manu 3, navette de liaison de Maiao, est en panne depuis le 18 avril et le restera encore plusieurs jours. Photo : JRey/LDT

Le Tapuae Manu 3, navette de liaison de Maiao, est en panne depuis le 18 avril et le restera encore plusieurs jours. (Photo : JRey/LDT)


En panne depuis le 18 avril, le bateau Tapuae Manu 3 ne reprendra pas la mer avant plusieurs jours. Un problème de pompe à injection est la cause de l’avarie. La pièce a été commandée en France car non disponible sur le territoire. Faute de navette régulière avec Maiao, la commune a décidé d’affréter temporairement un bonitier pour le chargement du fret uniquement.

La panne de la pompe à injection est survenue le jeudi 18 avril, alors que le navire qui effectue chaque semaine la liaison avec Maiao de Moorea, était sur son voyageretour. Tant bien que mal, le Tapuae Manu 3 a pu rentrer à son port d’attache qui est le petit quai de Afareaitu, et depuis, il est resté amarré sans pouvoir poursuivre sa mission de relais entre les deux communes associées que sont Moorea et Maiao. “La cause, une pompe à injection qui a rendu l’âme”, explique Ronald Teariki, maire délégué de Teavaro.

Pour compliquer les choses, cette pièce qui est le cerveau fonctionnel d’un moteur diesel, n’est pas disponible sur le Territoire. La commande a bien entendu été passée : “Il faudra attendre un minimum de deux semaines pour la recevoir, il faudra alors procéder au dédouanement et à la pose sur le moteur avec les réglages nécessaires avant la remise en fonction du navire…”, souligne l’élu de Teavaro.

Commandée durant la semaine qui a suivi la panne, la pièce n’est pas encore arrivée : “C’est une question de temps, nous confirme-t-on, mais avec les jours fériés, cela n’arrange pas les choses.”

De ce fait, Maiao, l’île principalement intéressée par cette navette maritime, se voit coupée de son cordon ombilical. Les premiers à en avoir “souffert” ont été la quinzaine de collégiens qui devait prendre le chemin du retour par une navette spéciale prévue deux jours après la panne, pour effectuer leur rentrée le 23 avril.

Finalement, la commune a affrété un navire de transport appartenant à un hôtel de la côte ouest de Tahiti utilisé généralement pour le transport de personnel sur Tetiaroa et qui a effectué le voyage jeudi 25.

Faute d’avoir pu transporter du fret, et notamment des denrées alimentaires sur l’île, le maire de Moorea a décidé de passer par le système “bonitier” pour transporter sur l’île de quoi remplir les étagères de l’unique commerce et répondre aux commandes des particuliers, notamment en denrée alimentaire et en eau potable. Par contre, le transport des passagers est pour l’instant suspendu, du fait de la non-autorisation de transport de passagers délivrée aux bonitiers en général. En cas d’urgence, il y aura toujours la possibilité d’affréter la vedette rapide de la police maritime municipale, voire l’hélicoptère pour une évacuation sanitaire ou médicale.

 

Korresmoorea

 

Ronald Teariki, maire délégué de Teavaro

Ronald Teariki

“Cette panne mécanique intervient après que nous avons eu une panne électronique quelques semaines auparavant. Il a fallu une nouvelle fois trouver un moyen pour ramener les collégiens en cours. Lors de notre prochain conseil municipal, le projet d’une nouvelle navette sera une nouvelle fois abordé, cette fois-ci pour régler le financement du projet.”

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete