Moorea – Mot d’ordre des kitesurfeurs : “Une réglementation, pas une interdiction”

    lundi 10 août 2015

     Soixante-dix personnes environs étaient présentes pour le rassemblement organisé par le bureau de l’association Moorea Kitesurf.
    Le lieu de rendez-vous était la plage Tiahura, face à la résidence Moemoea, afin de protester contre l’interdiction communale de pratiquer ce sport sur trois sites. Les kiters souhaitent ainsi se faire entendre. Ils attendent maintenant une rencontre avec le premier magistrat Evans Haumani dès son retour d’un voyage en Chine.

    Les membres du bureau l’avaient demandé à leurs adhérents et sympathisants : “Pas de provocation ni de débordement. C’est un rassemblement pacifique mais déterminé, pour faire comprendre aux autorités qu’on est là et que l’on souhaite pratiquer notre sport, le kite surf. Et s’il le faut, encadré par une réglementation.” Et c’est bien là le paradoxe. Le kite surf, ou glisse tractée par une voile, est un sport à proprement dit “de liberté”. Le pratiquant quitte sa zone de décollage et file vers le large effectuant des tracés comme il l’entend, avec des sauts ou figures qu’il conçoit lui-même selon la force et le sens du vent. Aujourd’hui, ce sont ces sportifs, grands amateurs de cette pratique qui demandent eux-mêmes une réglementation. La raison est facile à comprendre : le comportement de certains qui ont fait que depuis des années, des soucis de cohabitation entre kiters et riverains des plages ont pris de l’ampleur, s’est traduit par des plaintes déposées à la mairie de Moorea ; six depuis début 2015. Nous n’allons pas refaire l’historique du kite à Moorea, mais il faut savoir que depuis le 23 juillet, suite à une plainte déposée, elle, à la gendarmerie, pour coups ayant entraîné un ITT de 6 jours à l’un des protagonistes engagés dans une sévère altercation, le maire a vu rouge et a décidé de prendre un arrêté interdisant la pratique de ce sport sur les sites de Tiahura, Ta’ahiamanu et Temae jusqu’en 2020. Tout au moins jusqu’à ce que tout le monde retrouve son calme et ses esprits et que des règles de sécurité encadrent une bonne fois pour toutes, la pratique de ce sport.
    Depuis ce mouvement d’humeur, un nouveau bureau, présidé par Vatea Quesnot, a été mis en place et la volonté de rétablir les contacts a clairement été exprimée. Vatea Quesnot l’a confirmé samedi lors du rassemblement qui a regroupé des kiters de Moorea et de Tahiti : cette demande d’entrevue sera officialisée par un courrier qui sera envoyé à la mairie dès le début de la semaine. En attendant, les kiters, solidaires, se sont donc retrouvés à Tiahura dès 11h30 pour trois heures de rencontres, pique-niques et bain de mer, avec exposition des voiles de kites sans pour autant les voir voler au-dessus du lagon interdit. Prochaine étape : la rencontre avec le maire, actuellement en déplacement à l’étranger, mais qui devrait être de retour d’ici la semaine prochaine.

    De notre correspondant Jeannot Rey

    Lire plus dans La Dépêche de Tahiti de ce lundi 10 août ou au feuilletage numérique

     

    Premier rendez-vous manqué avec le maire

    En début de semaine le maire a reçu un appel pour un rendez-vous avec des kiters. L’interlocuteur s’est présenté au nom du bureau et le lieu de rendez-vous a été pris mercredi matin à un point précis où le maire devait se rendre dans le cadre de ses visites “sécurité des écoles” à l’approche de la rentrée des classes. Le maire arrivé sur place, la directrice générale des services reçoit un nouvel appel du même interlocuteur, qui demande de changer de lieu de rendez-vous. Ne pouvant accepter ce changement de dernière minute, à cause notamment d’un programme chargé, le maire a donc décliné ce nouveau rendez-vous et la rencontre n’a pu avoir lieu. Interrogé sur ce quiproquo, Vatea Quesnot, président du bureau se dit très étonné d’un tel appel, et affirme qu’en aucun cas, il ne provient d’un membre du nouveau bureau. Une petite enquête sera menée par la commune ne serait-ce que pour savoir qui a posé ce lapin au maire, d’après le numéro de téléphone resté inscrit au standard de la commune.
    (JR)

     

    deepclub 2015-08-12 09:06:00
    "on vous protège pendant votre sommeil... A bon entendeur !"
    Moi je le prends comme une menace déguisée
    tari 2015-08-12 08:33:00
    mais allez voir le ministre des sports ! tapez plus haut puisque la communication ne se fait pas !!!
    Aristote 2015-08-11 17:24:00
    Corruptissima republica plurimae leges.
    Moorea Kitesurf 2015-08-11 14:31:00
    Bonjours,
    L'association MooreaKitesurf viens d'être alerté des propos de NI Ko (Facebook) concernant Mr Rey.
    Nous sommes consternés ;
    l'association Moorea Kitesurf est en complet désaccord avec lui et ne cautionne absolument pas ces propos !
    Nous nous désolidarisation complétement de ce que ce Niko peut dire.

    Bien a Vous

    Moorea Kitesurf
    bidule 2015-08-11 02:49:00
    je propose de réglementer le moto cross sur la plage et d'interdire aux enfants d'aller se faire découper par les kit ou de recevoir des voiles sur la tête...sales gosses!
    Potomanie 2015-08-10 12:48:00
    C'est dommage qu'à cause de certains kitesurfeurs qui ne respectent pas les autres usagers du domaine maritime, la pratique de ce sport soit interdite sur ces spots. Car le problème vient essentiellement de là.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete