Moorea – Neuf stagiaires apprennent à valoriser leur production

mercredi 10 juin 2015

Une formation, destinée à valoriser les produits issus des faa’apu, menée par Sylvain Todesco a débuté il y a une semaine. “Le principe de cette formation consiste à apprendre à ces stagiaires comment valoriser leur production agricole”, explique le formateur, Sylvain Todesco. “Nous prenons en compte aujourd’hui les fruits, en premier lieu pour ne pas gaspiller la production qui ne peut pas être écoulée sur place, du fait que beaucoup de fruits arrivent à maturité en même temps. D’où l’intérêt du principe de la transformation, qui permet de conserver le produit fini pour au moins un an.”
Il y a une semaine, les stagiaires ont appris la fabrication du sirop d’ananas, puis de la confiture ananas-potiron-vanille et enfin de la confiture de papaye et de fruits de la passion. Hier, les stagiaires se sont attaqués à une fabrication un peu plus compliquée, car elle nécessite trois cuissons, donc six heures de préparation avec intervalles) celle de la pâte de fruits. Ainsi ces stagiaires issus des quartiers de Maatea, Haumi, Bénéteau et Pihaena, ont attaqué  cette fabrication. La matière première a été fournie en grande partie par le lycée agricole, dont le Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) est partie intégrante ; une autre par les faa’apu des stagiaires. Au menu, de la pâte de fruits de banane “rima rima” agrémentée de citron, de la pâte de fruits de corossols et de pamplemousse. Les parfums choisis sont ceux “du moment”, donc outre la banane, de la pâte de fruits de goyave est également prévue.

Étiquetage et réglementation

Entre deux cuissons, un temps destiné à faire reposer la pâte, les stagiaires effectuent avec leur formateur, un contrôle de connaissance des acquis, de façon à pouvoir être évalués régulièrement. “À fur et à mesure de l’évolution du stage, nous allons affiner le mode de fabrication : ils apprendront aussi le principe de l’étiquetage, la commercialisation, la réglementation, pour qu’à leur sortie de formation, ils puissent se positionner sur le marché avec leurs produits de transformation finis. Des confitures, ou pâtes de fruits très demandées par les sportifs, car naturelles et très énergétiques.”
La formation sur la valorisation des produits est effectuée à la salle du amuiraa de Haumi. Quatre séances seront encore nécessaires. Les produits fabriqués ne seront pas ramenés à la maison mais conservés au CFPPA jusqu’à fin juillet, date à laquelle les agriculteurs pourront les mettre en vente au public sur un site qui n’est pas encore déterminé. Ce sera aussi le temps de la récolte des produits de leur faa’apu. Et cela fera l’objet d’une autre rencontre avec ces stagiaires, très motivés par leur nouvelle passion. 

De notre correspondant Jeannot Rey

MOOREA56 2015-06-10 19:06:00
Avec des produits d'une telle qualité ,le résultat va faire beaucoup d'envieux. Bravo à tous.
    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete