Habillage fond de site

MOOREA – Pêche miraculeuse à Patae

mardi 24 octobre 2017

pêche moorea

Les premiers poissons sont déchargés dans le kau, sous la surveillance d’Ervin Oito qui a dirigé cette pêche ‘miraculeuse’. (© Jeannot Rey/LDT)


Hier matin, vers 5 h 30, un gigantesque banc de bonites est rentré dans le lagon de Moorea. Un événement qui se produit de temps à autre et fait le bonheur des  pêcheurs. La pêche revient à ceux qui repèrent en premier le banc. Hier c’est la famille Oito, de Patae, qui a pu profiter de cette belle aubaine.

De temps à autre, des bancs de bonites, ou de potins (variété plus petite) entrent au petit jour dans les lagons.

Moorea est habituée à ce genre d’événement, que ce soit à Haapiti, dans la baie de Opunohu ou Teavaro. Et, lorsque l’événement se produit, il fait le bonheur de tout le quartier concerné. Hier matin, le banc est arrivé du côté de Patae.

Irvin Oito, référent du comité de pêche de Afareaitu, raconte : “Il était 5 h 30. Comme d’habitude, je scrutais la mer pour surveiller. Et là, j’ai remarqué une agitation à la surface de l’eau, un signe qui ne trompe pas. J’ai de suite su que des centaines de poissons étaient rentrés dans le lagon”.

Celui-ci prévient aussitôt son groupe de pêcheurs, la plupart de la famille Oito, du même quartier, qui part de suite sur le site, en observation dans un premier temps. Le premier objectif d’Irvin, était de conduire le banc vers l’intérieur, en eau peu profonde et surtout d’éviter que les poissons ne reprennent le large, vers la passe.

La technique fonctionne, et, en l’espace de deux heures, le banc, resté solidaire, a été doucement dirigé vers un site favorable pour la pêche. Au moment opportun, un filet est posé afin de garder le poisson à l’intérieur, de le parquer, pour qu’il ne s’échappe pas.

 

“Que du bonheur”

 

“Selon une première estimation, il devait y avoir, à peu près 3 000 pièces, des bonites et quelques potins”, explique le chef.

La pêche peut commencer. Une partie des poissons est piégée avec le filet, et, comme lors des scènes de pêches miraculeuses, un filet, chargé de poissons, est alors remonté, difficilement, sur l’un des kau (bateau en pa’umotu), qui penche dangereusement. Plusieurs dizaines de poissons pris au piège tombent dans le bateau. C’est la première pêche. Il y en a aura beaucoup d’autres.

La vingtaine de pêcheurs, sur place, gardent, pendant ce temps, les abords du parc, et chassent le poisson vers un point précis, et d’autres transvasent leur butin d’un bateau à un autre, amenant leur pêche à terre, et commencent le déchargement.

À terre, des femmes et des hommes attendent. Le poisson, sur la berge, est rapidement nettoyé, et des femmes viennent les chercher, les exposer en bord de route pour les vendre, encore tout frais, à 1 000 F la pièce.

Cette fois-ci, au vu de l’importance de la pêche, une partie sera mise en vente au bénéfice des pêcheurs, mais la plupart sera distribuée gratuitement aux familles qui ont participé à la pêche, ainsi qu’à l’ensemble du quartier.

Une journée fructueuse pour la famille Oito et ses proches, dont l’activité principale, pour la plupart, est la pêche. En plus de la frénésie palpable des pêcheurs et des poissons, une expression revenait souvent :  “C’est que du bonheur”.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

2MOO 7 pêche

Et, voici le résultat : des poissons pour toute la famille et tout le quartier. (© Jeannot Rey/LDT)

3MOO 7 pêche

Le poisson, pris au piège, est remonté dans les bateaux, avant d’être ramené à terre. (© Jeannot Rey/LDT)

4MOO 7 pêche

Les plus jeunes, passionnés, étaient aussi de la partie. (© Jeannot Rey/LDT)

5MOO 7 pêche

La pêche s’est produite dans le lagon de Patae. Les zones sombres signalent la présence de centaine de poissons frétillants. (© Jeannot Rey/LDT)

6MOO 7 pêche

Les muto’i de la brigade nautique étaient sur place, avec leur chef Men Turi et les agents Georges et Charly. “Nous avons été appelés par les pêcheurs. notre rôle à nous consiste à surveiller que la pêche se passe bien, car parfois de telles prises peuvent générer des tensions entre les familles de pêcheurs. Aujourd’hui, c’est la famille Oito qui a découvert le banc, la pêche lui revient”, explique Men Turi. (© Jeannot Rey/LDT)

7MOO 7 pêche

Le poisson lavé est de suite mis en vente à 1 000 F la pièce. (© Jeannot Rey/LDT)

1572
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete