Habillage fond de site

Moorea – Le PGEM révisé a été validé par la commission locale de l’espace maritime

lundi 2 octobre 2017

PGEM moorea

La commission locale de l’espace maritime a validé, vendredi dernier, à l’unanimité, les zonages et la réglementation du plan
de gestion de l’espace maritime (PGEM) révisé de Moorea. (© Jeannot Rey/LDT)


Démarré le 30 juin 2016, le processus de révision du PGEM a été validé vendredi dernier. Le document prendra la direction de la commission d’aménagement du territoire, qui décidera de la date de l’enquête publique d’une durée d’un mois. La situation des plaisanciers de Tahiamanu et d’une zone d’activité (Teavaro) sera présentée en atelier de travail d’ici une quinzaine de jours.

C’est un moment important dans la révision du plan de gestion de l’espace maritime (PGEM) du lagon de Moorea qui a eu lieu vendredi dernier, en fin de journée.

Après quinze mois d’échanges, de discussions, de partage, mais aussi de concessions, tous les membres de la commission locale de l’espace maritime (Clem) ont validé à l’unanimité le projet du nouveau PGEM de l’île.

Avant d’en arriver là, il aura fallu de nombreuses réunions dans chacune des communes associées pour mettre tout le monde d’accord sur un projet de gestion du lagon de Moorea.

En 2004, la première réglementation avait été instaurée après plus de dix ans de rencontres. C’était alors l’apparition des premières aires marines protégées (AMP), des premiers zonages et surtout le début de la gestion de l’espace maritime afin de mieux encadrer le développement d’activités lagonaires.

Ce premier document, toujours en activité, n’avait jamais fait l’unanimité, notamment auprès des pêcheurs, mais avait le mérite d’exister, devenant, au fil des ans, une référence de ce qui peut être fait dans les lagons polynésiens en matière de gestion et de protection environnementale.

 

Procédure de révision

 

Il y a un peu plus d’un an, la commune de Moorea-Maiao a décidé de lancer une procédure de révision de ce PGEM pour qu’il réponde aux développements d’activités et surtout qu’il apporte une plus grande cohésion entre les différents acteurs, pêcheurs, activités, croisiéristes, etc.

Cinq tranches de travaux ont été planifiées par la commune, représentée par Onyx Le Bilan, chef de l’environnement et du développement durable de la commune, et Heimanu Villierme, chargé du PGEM au sein de la cellule environnement, et par l’intermédiaire de différents organismes tel que le projet Resccue, piloté par la communauté du Pacifique Sud (CPS), l’Agence française de développement et le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM).

Après l’acceptation, il y a un peu plus d’un mois, des différents projets de zonages, les membres de la Clem se sont mis d’accord sur la réglementation qui gérera l’intérieur de chaque zone, vendredi dernier, après une longue journée de travaux finalisant à titre provisoire le nouveau PGEM de Moorea.

Le document “mis au propre” sera transmis au Pays, à la commission d’aménagement du territoire (CAT) qui décidera de la mise en place de l’enquête publique entraînant éventuellement des modifications, celles-ci devant être approuvées par la dernière Clem avant transmission du document finalisé au Pays, qui le validera en conseil des ministres. Date prévue de cette dernière étape en mars prochain.

De notre correspondant Jeannot Rey

 

PGEM moorea PGEM MOOREA

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete