MOOREA – Plan communal de sauvegarde : Recensement du capital d’intervention pour mieux agir

    mardi 20 octobre 2015

    Des représentants de la société civile, ainsi que des autorités locales et de l’État ont été conviés par la commune à une réunion d’information sur le plan communal de sauvegarde qui se met en place sur l’île de Moorea.
    Le bureau d’étude Capital sécurité environnement de la Polynésie française (Capse) aura en charge de piloter la commune pour l’organisation de ce comité de sauvegarde, qui se traduira par la rédaction de carnets de route destinés aux différents services et établissements sensibles en cas d’aléas naturels ou accidentels pouvant mettre en danger la population.
    On parle ici, bien entendu, de tsunamis, de cyclones, mais aussi d’incendies importants ou provenant d’établissements à risques tels que les stations-service, les structures éducatives, les hôtels, etc.
    Hugo Tavaitai a été nommé par le maire Evans Haumani, chef de projet, il lui reviendra de coordonner le fonctionnement du plan de comité de sauvegarde qui démarre dans sa forme avec l’aide du Capse.
    Pour présenter les différentes pistes destinées à l’élaboration de ce plan de travail ou d’exécution, deux responsables du bureau d’étude Capse étaient présentes pour en parler, Carole Couturier et Morgane Olocco-Torteau.
    Cette dernière précisait aux parties prenantes de cette opération que l’objectif consiste à hiérarchiser tous les risques de la commune par aléa pour déterminer les risques, en cas de tsunami ou de cyclone, d’inondation, de submersion marine ; ou en cas de gros incendies, les écoles, stations-service, et autres sites qui pourraient donner un feu important tels que les hôtels ou gros commerces.
    Après la hiérarchisation des risques, c’est toute la procédure organisationnelle de la commune qui sera élaborée sous la forme d’un carnet de route avec différentes check-lists.
    Un comité de pilotage sera constitué dans la foulée, il sera composé de représentants de la société civile, communale et de l’État.
    Vendredi dernier, pour en savoir plus sur les généralités du plan communal de sauvegarde, étaient présents à cette réunion préparatoire, qui s’est tenue à la mairie de Teavaro, les représentants de la commune dont Hinano Ienfa, maire adjoint qui représentait le maire, l’Équipement, le service Télécom, la Santé publique, la Polynésienne des eaux, l’enseignement secondaire, le Service du développement rural, la grande hôtellerie, pompiers, le monde associatif, les muto’i et gendarmes. Seront attendus pour les prochaines rencontres, les représentants des différentes confessions religieuses pour leur rôle dans la communication avec le grand public.

    De notre correspondant
    Jeannot Rey

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete