Habillage fond de site

Moorea – Le “point Y” interdit aux voitures boum boum

vendredi 12 juillet 2019

Site privilégié des rassemblements de « car bass » (voitures boum-boum), le site « Point Y » est désormais interdit par arrêté du maire. Photo : Jeannot Rey/LDT

Site privilégié des rassemblements de « car bass » (voitures boum-boum), le site “Point Y” est désormais interdit par arrêté du maire. (Photo : Jeannot Rey/LDT)


Par arrêté du maire, tout rassemblement au lieu-dit “Point Y” situé sur la route du belvédère, dans la commune associée de Opunohu, est interdit. Une décision prise suite aux nombreux débordements qui ont lieu lors de prestations de “cars bass” appelés aussi “voitures boum boum”. La gendarmerie et la police municipale sont chargés chacun de l’exécution du présent arrêté à compter de la date de sa mise en application en date du 9 juillet 2019.

Les rendez-vous des “car bass” ont lieu régulièrement au “Point Y”, qui est l’intersection de la route dite des ananas et de la route du Belvédère, chaque week-end. Parfois du vendredi au dimanche. Ces rassemblements, qui regroupent jusqu’à une vingtaine de voitures boum boum, étaient initialement prévus pour permettre aux amateurs de pratiquer leur passion en essayant de ne pas trop déranger le voisinage, par le puissant bruit dégagé.

Le site du “Point Y” avait été choisi pour son isolement loin des habitations. Les plus proches étant celles du quartier résidentiel du lycée agricole de Opunohu. Avant le “Point Y” d’autres lieux avaient été utilisés, tel que “Du Bay” situé à Vaiare ou encore le Belvédère de Opunohu, en tout début d’année 2019. Si “Du Bay” a été abandonné suite aux nombreuses plaintes des riverains, le Belvédère, plus rarement utilisé, était devenu un site gênant, en raison des nombreux allées et venues bruyantes en pleine nuit des jeunes, en voiture ou en deux-roues.

 

Des mineurs

 

Le “Point Y” utilisé depuis quelques mois aurait pu convenir à tout le monde si son utilisation en était restée à ce qui était prévu : un site à musique Boum-Boum. Or cette animation a rapidement attiré du monde, jeunes et adultes, pas toujours propriétaires d’une installation boum-boum.

Patrick, un résident de Opunohu, précise à la Dépêche : “Parfois on les compte par centaines, beaucoup de jeunes, avec les adultes et aussi des mineurs pas toujours adolescents. Quand on revient d’une soirée ou d’un restaurant, on traverse le groupe à vitesse lente, on ferme les fenêtres. Sur place, ça danse.. ça boit.. mais nous n’avons pas observé de provocation.”

Il suffit de se rendre sur place le lendemain matin pour voir que le site était devenu, le temps d’une nuit, un endroit ou coule à profusion de l’alcool, par les nombreuses canettes ou bouteilles laissées sur place.

Certains commentaires sur les réseaux sociaux parlent de soirées qui vont beaucoup plus loin…

 

Situation “incontrôlable

 

Si à ce jour aucune plainte n’a été déposée à la gendarmerie, les pompiers et un médiateur sont déjà intervenus au “Point Y”. Ce fut le cas il y a trois semaines. Selon des témoins, une bagarre a éclaté durant la nuit du 14 au 15 juin aux alentours de 3 heures du matin.

Durant l’altercation qui opposait deux clans de quartiers différents, un jeune est lourdement tombé sur le sol, ce qui l’aurait rendu un moment inconscient. Les pompiers ont pris en charge le jeune qui a été transporté à l’hôpital de Afareaitu pour observation.

Face à cette situation devenue “incontrôlable”, comme le souligne l’arrêté du maire, une réunion a permis à Evans Haumani de faire le point de la situation avec le colonel de gendarmerie, Frédéric Brachet, et le major Palade, commandant de la brigade de Moorea.

Une réunion qui a abouti à plusieurs décisions. “Considérant les nombreuses plaintes et interventions des services de sécurité publique, (gendarmerie et police municipales), et en raison des troubles constatés, atteintes à la tranquillité publique, telles que les rixes et disputes accompagnées d’ameutement dans les rues, les attroupements, les bruits les troubles de voisinage, les rassemblements nocturnes qui troublent le repos des habitants et tous actes de nature à compromettre la tranquillité publique, tout rassemblement non lié à des manifestations régulièrement et préalablement autorisées est strictement interdit à Opunohu, en particulier au lieudit “Point Y” à l’intersection de la route dite des ananas et de la route du Belvédère”.

Pour l’heure, aucune solution de repli n’est officiellement proposée aux amateurs de car bass, qui sont les plus contrariés par rapport à ces nouvelles dispositions.

Korresmoorea

 

point Y

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete