Moorea – Première soirée du Heiva

    lundi 25 juillet 2016

    6MOO 7 soirée1

    Tamarii Tapuaemanu a traité des taure’are’a et de leur avenir. (Photo : Jeannot Rey/LDT)


    Taure’are’a et son avenir par Tamarii Tapuaemanu

     

    La première soirée de chants et de danses traditionnels a eu lieu vendredi dernier, à la salle Toro a tea de Afareaitu, à Moorea. Deux communes associées étaient en lice, Afareaitu pour les chants et Maiao (qui effectuait sa première participation à ce festival) pour les danses.

    Le public est venu nombreux à un spectacle de très bon niveau qui laisse un bon présage pour la suite, répartie sur les deux week-ends à venir.

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

    Tamarii Afareaitu en chants

     

    En entrée en matière, Afareaitu et ses chants : tarava, ute paripari, ute arearea et himene rua’u. La troupe, qui est la même que celle qui se produira en danses, a rassemblé l’ensemble de la formation pour une entrée en scène très remarquée par son chant de bienvenue.

    La troupe était habillée de blanc en robe mama ru’au, avec pour seule couleur contrastante, le vert profond de la fougère tressée sur la tête ou déposée autour du cou.
    Afareaitu a choisi pour thème la légende de Te’Ura i te ra’i et de Tari’a menemene.

    On remonte donc au temps du roi Marama dont la fille Te’ura i te ra’i était fiancée au fils du roi Tetuna’e ’Aumoana. Une histoire de guerrier qui ne peut obtenir la main de celle qu’il a choisie s’en suivra et sera traduite en danses par le groupe, lors de sa prestation prévue samedi 30 juillet.

    Vendredi dernier, la troupe de Rupena Tere a déjà donné un avant-goût de son savoir-faire au travers de ses quatre chants en concours et la présence très affirmée des sœurs Terai, aussi bien en chef de groupe qu’en chanteuses.

    La troupe Tamarii Afareaitu au complet pour sa prestation chantée, tarava, ru’au, ute paripari et ute arearea avec pour conductrice Winnie Terai. (Photo : Jeannot Rey/LDT)

    La troupe Tamarii Afareaitu au complet pour sa prestation chantée, tarava, ru’au, ute paripari et ute arearea avec pour conductrice Winnie Terai. (Photo : Jeannot Rey/LDT)

     

     

    Maiao avec Tamarii Tapuaemanu

     

    Celle que l’on a l’habitude d’appeler l’île oubliée a fait une entrée remarquée dans le concours de danses. Première troupe à se produire pour ce Heiva 2016, Tamarii Tapuaemanu a fait forte impression.

    La troupe est composée d’une quarantaine de danseurs et de danseuses, guidés par leur chef Raureva Brothers et Natana Teiho sur une chorégraphie de Tinitua Poetai avec le soutien de quatre choristes et de sept musiciens. Tamarii Tapuaemanu a choisi pour thème Te Taure’are’a a ora i to oe parau (Adolescent, vis ton histoire).

    “Il n’est pas facile d’ajuster le genre du temps car il y a le temps du bien et le temps du mal. Mais il y a aussi le temps du bonheur et le temps du malheur. Selon le thème qui parle de taure’a, si nous dupliquons le mot re’a, cela nous donne taure’are’a, qui correspond à joie, donc ce qui nous amène à dire : jeune, vis ton histoire, aime et protège ton adolescence. Mais souviens-toi de celui qui t’a créé et qui t’a donné la vie… Face à ton adolescence et à ton comportement, il est important que tu sois prudent à ce moment-là, car c’est en cette période que les influences se présenteront en puissance et te conduiront vers les problèmes. Lève-toi, avance et montre ce que tu es.”

    Une chorégraphie de Tamarii Tapuaemanu que l’on doit à Tinitua Poetai. (Photo : Jeannot Rey/LDT)

    Une chorégraphie de Tamarii Tapuaemanu que l’on doit à Tinitua Poetai. (Photo : Jeannot Rey/LDT)

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete