MOOREA – Projet accrobranche à Opunohu : une candidature retenue

    samedi 16 janvier 2016

    Il y a près d’un an, le ministère du Développement des activités du secteur primaire effectuait un appel à candidatures pour l’installation d’un parcours accrobranche à Opunohu. Plusieurs candidats s’étaient alors présentés sur le site afin de faire connaissance du domaine de 5 ha proposé par le Pays. C’est la société Tiki Parc, nouvellement créée, qui a été retenue, moyennant un bail commercial de 9 ans renouvelables.

    Le projet d’installation d’un parcours accrobranche sur une parcelle de pins des Caraïbes adultes du domaine de Opunohu, moyennant une emprise foncière de 5,5 hectares, avait été dévoilé en début d’année 2015. Plusieurs personnes s’étaient rendues sur le site pour en savoir davantage sur les conditions présentées par le ministère du Développement des ressources primaires et du service du développement rural, par le biais du responsable des projets d’aménagement de la vallée de Opunohu, Philippe Couraud. C’est la société Tiki parc qui a été choisie pour monter cette activité d’accrobranche, sachant que le preneur prend le site « en l’état » moyennant un bail commercial étalé sur 9 ans renouvelables.

    Des pinus en bonne santé

    Le montant du loyer est de 100 000 Fcfp pour les trois premières années, 150 000 Francs pour les trois suivantes (4 à 6) et 200 000 pour les trois dernières années (7 à 9). Le terrain choisi par le SDR pour cet aménagement intégré dans le tourisme vert ou écotourisme, se situe au-dessus du ranch. Il s’agit de deux parcelles séparées par un chemin de servitude (chemin des ancêtres) qui, lui, restera ouvert au public de la même façon qu’il l’est aujourd’hui. Une des deux parcelles, la plus importance en superficie, est propre, plantée de pinus de bonne taille et, à première vue, en bonne santé. L’autre parcelle, plus petite, est à l’état de brousse.
    Bien que restée très discrète à ce jour sur la conception de son projet, la société Tiki Parc, que dirige Jérôme Vaufkoy, un spécialiste dans l’aménagement de ce type de parc, et formateur lui-même pour ce type d’activité, prévoit d’aller dans la même direction que tous les autres concepts du genre, à savoir, un site de tourisme et d’activité en pleine nature, ouvert au public de tous les âges qui aura à disposition, différents ateliers, aménagés dans les arbres, ce qui est le principe fondamental de l’accrobranche. Des ateliers situés à différentes hauteurs et aux difficultés variables selon que l’on choisisse le parcours, vert, jaune, rouge ou noir. Le coût des investissements prévus est de 20 millions de Francs pour démarrer l’affaire. Une somme qui pourrait varier dans le temps si l’investisseur décide d’élargir ses possibilités d’accueil. Selon le Service du développement rural, les pins situés sur les deux parcelles concernées sont en bonne santé. Le foncier est un peu vallonné, (40 à 90 m d’altitude pour une pente moyenne de 10°), les arbres sont des pins solides, très faciles à travailler. Quant au site, toutes les personnes venues le visiter s’accordaient sur un point : l’environnement est exceptionnel, aussi bien pour le panorama qu’il offre, que sa situation loin des agglomérations. Date prévue du lancement des travaux, juin 2016.

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

    À hauteur d’arbres

    L’accrobranche est une activité assez récente (début des années quatre-vingt-dix), mais elle rencontre un succès énorme! Pour preuve, le nombre sans cesse croissant de parcours dans les arbres qui s’ouvrent un peu partout. En métropole, on compte environ 3 000 sites aménagés.
    L’accrobranche ou, la grimpe d’arbres, se résume par des parcours « aventure » où l’on se déplace dans les arbres ou d’arbre en arbre sur différentes structures à différentes hauteurs en milieu forestier. Les animations sont généralement encadrées par des professionnels qualifiés et les usagers sont généralement équipés d’un casque, de harnais de sécurité et de baudriers prêtés par le parc. Les animateurs font une présentation accompagnée de conseils de sécurité.
    Il est généralement demandé aux usagers d’être munis d’une tenue souple ou de sport et de baskets. Il s’agit avant tout d’une activité sportive, donc il faut être à l’aise.

    morrain 2016-01-17 06:52:00
    bravo pour ce projet qui faut encourager
    ladyblue 2016-01-16 18:59:00
    génial! pourvu que la "mafia family" ne vienne pas contrecarrer l'affaire!
    longue vie et prompt développement à cette activité qui, à coup sûr, aura beaucoup de succès, aussi bien auprès des locaux que des touristes, ravis d'avoir une solution d'activité supplémentaire. ils auront sûrement envie de rester un jour de plus! Moorea va avoir un sacré avantage.
    Mais une zone avec une variété d'arbres plus grande n'aurait-elle pas été judicieuse?
    Butterfly 2016-01-16 14:33:00
    Ah enfin chouette! Ce serait super!!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete