Habillage fond de site

MOOREA – Projet d’un centre culturel en immersion, à Papetoai

mardi 26 décembre 2017

Adélina débutera par l’ouverture de son école de danse et préparera en même temps le projet de centre culturel en immersion. (© J.Rey/LDT)

Adélina débutera par l’ouverture de son école de danse et préparera en même temps le projet de centre culturel en immersion. (© J.Rey/LDT)


Une nouvelle école de danse traditionnelle ouvrira ses portes le 3 janvier 2018. Elle sera dirigée par Adélina Hanere, bien connue dans le monde culturel polynésien. Hinemanea est son nom, l’école sera située à Papetoai, village d’origine de sa créatrice.

Adélina Hanere est aujourd’hui intervenante culturelle et artisanale. Ses spécialités : tout ce qui touche à l’art traditionnel. Cela va de la danse aux produits artisanaux tels que le tressage ou encore la découverte de la flore locale. Créatrice de l’école de danse “Hinemanea” à Paris XVIe, qu’elle a dirigée de 2005 à 2011, Adélina est revenue au fenua après un séjour de plusieurs années en métropole et propose depuis, son talent et son savoir-faire autour de l’art traditionnel à différentes associations ou structures d’orientation et d’insertion.

C’est donc tout naturellement qu’elle a décidé de revenir dans son île pour œuvrer pour la diffusion de sa culture en créant, en premier lieu, sa nouvelle école de danse. Elle reprendra le nom de Hinemanea et devrait recevoir ses premiers élèves enfants et adultes dès le début de l’année. Le site choisi est son actuel lieu de résidence au Pk 23, où sera édifié au cours du premier semestre 2018, un centre culturel porté par l’association U’i mana, présidée Mathilde Titaua Mahaa.

C’est le grand projet d’Adélina et de ses amies de l’association U’i mana. Ce projet de centre culturel est à l’étude depuis trois ans, il fait suite à de nombreuses demandes de groupes étrangers qui cherchent à s’investir dans la culture polynésienne. Adélina, en a rencontré plusieurs sur le territoire lors de séjours à vocation culturelle, ou chez eux, dans leur pays, invitée par ces groupes originaires des États-Unis, du Mexique, de Corée ou du Japon.

Des populations très attirées par la culture polynésienne et en particulier, par la danse. “Nous allons leur proposer des séjours “une semaine en immersion” dans la culture polynésienne. Nous prendrons en charge tout le processus dès leur arrivée à Moorea : logement, animation et nourriture”, explique Adélina qui vient de louer avec son association, une maison avec vaste terrain, actuellement en cours d’aménagement. “Nous allons avancer petit à petit pour l’aménagement du site, qui prévoit entre autre, un grand fare potee et un fare ahima’a.”

Adélina et d’autres formateurs proposeront, par le biais de ce centre culturel, un enseignement sur la culture polynésienne et en particulier sur tout ce qui touche à l’art de la danse et l’artisanat local. “Les stagiaires suivront des séances de tressage, apprendront la pêche et l’agriculture locale, mais aussi la musique (séance de ukulele ou de percussion) etc. Nous amènerons nos stagiaires à la découverte de la nature de sa faune et sa flore.” En fin de séjour, les participants passeront un examen avec jury avec remise d’attestations en fin de parcours.

Le premier groupe étranger est attendu pour juillet 2018. Trente-huit Américains de Los Angeles qui viendront s’immerger dans la culture polynésienne ; ils seront suivis par vingt personnes de Chicago en octobre. En attendant, Adelina se consacre à l’ouverture de son école de danse, les élèves se produiront en intérieur, les aménagements de la salle devraient débuter rapidement pour la réception des premiers élèves de l’école Hinemanea dès le 3 janvier.

De notre correspondant Jeannot Rey

Adélina Hanere vit dans sa culture depuis toujours. Ses premières apparitions sur une scène se font en premier lieu avec des groupes de Papetoai, son village, puis elle sera l’une des dirigeantes de la troupe du Tiki Village avec Olivier Briac, entre 1987 et 1995. Une collaboration qui lui fait découvrir l’Europe. De 2000 à 2004 Adélina est hôtesse à bord du Paul Gauguin, avant de travailler aux ressources humaines en 2005 au Radisson. Puis elle passe six ans à Paris où elle poursuit ses études (BTS Tourisme). Pour financer ses études, elle travaille pour Bouygues au siège social, en tant qu’assistante à la direction. C’est durant ce séjour à Paris qu’elle ouvre sa première école, Hinemanea, une école qui poursuit de nos jours sa mission, qui consiste à enseigner la danse polynésienne aux Parisiennes. (J.Rey/LDT)

Adélina Hanere vit dans sa culture depuis toujours. Ses premières apparitions sur une scène se font en premier lieu avec des groupes de Papetoai, son village, puis elle sera l’une des dirigeantes de la troupe du Tiki Village avec Olivier Briac, entre 1987 et 1995. Une collaboration qui lui fait découvrir l’Europe. De 2000 à 2004 Adélina est hôtesse à bord du Paul Gauguin, avant de travailler aux ressources humaines en 2005 au Radisson. Puis elle passe six ans à Paris où elle poursuit ses études (BTS Tourisme). Pour financer ses études, elle travaille pour Bouygues au siège social, en tant qu’assistante à la direction. C’est durant ce séjour à Paris qu’elle ouvre sa première école, Hinemanea, une école qui poursuit de nos jours sa mission, qui consiste à enseigner la danse polynésienne aux Parisiennes. (J.Rey/LDT)

Un premier groupe d’Américains, est attendu en juillet 2018 puis un second en octobre. (© J.Rey/LDT)

Un premier groupe d’Américains, est attendu en juillet 2018 puis un second en octobre. (© J.Rey/LDT)

Désiré Teivao
0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete