MOOREA – Quid des travaux prévus pour la mise aux normes de la marina vieillissante ?

    vendredi 18 mars 2016

    Le conseil municipal a tranché le 9 mars en refusant la réalisation du projet d’extension de la marina de Vaiare. Dans la foulée, un communiqué du Pays avait fait savoir que les crédits réservés à ce projet seraient affectés à d’autres réalisations dans d’autres îles. Il reste que la marina de Vaiare, pourtant prisée par les navigateurs, est aujourd’hui pleine. Sans traitement adéquat, sa situation environnementale risque de se dégrader du fait des activités non maîtrisées autour du site.

    Lors de la réunion d’information proposée par le ministère de l’Equipement et le Port autonome représentés respectivement par Renaud Kretly et Boris Peytermann, sur le projet d’extension de la marina de Vaiare, une centaine de personnes avait fait le déplacement. Les avis étaient, dans l’ensemble, défavorables au projet, avec parfois des échanges assez tendus, pour ne pas dire violents. Mais comme le soulignait le représentant du ministre de l’Equipement, “Il est de notre devoir d’apporter toutes les informations nécessaires afin que la population ait une meilleure connaissance sur ce que nous voulons faire. L’enjeu est important, et nous sommes là pour répondre à toutes les questions.”
    On le sait aujourd’hui, le conseil municipal s’est prononcé le 9 mars, le lendemain de la réunion publique, et a apporté un avis défavorable au projet d’extension. Il n’est pas de notre volonté aujourd’hui de revenir sur cette décision qui rappelons-le avait été prise après un long et intéressant débat.

    Un parking à bateaux

    Les avis étaient partagés, en particulier sur l’aspect économique qu’aurait pu engendrer l’installation d’une véritable plate-forme technique pour bateaux et son impact sur l’emploi. Mais le vote majoritaire avait suivi les arguments du maire délégué de Teavaro Paiatua Maihi qui, s’appuyant sur l’absence de travaux routiers et d’aménagement divers par le Pays ces quinze dernières années, impactant sérieusement le trafic routier de tout le secteur de Vaiare, a mis sur la balance, les effets induits qu’entraîneraient ces nouvelles installations avec, à la clé, des expropriations à attendre pour remettre aux normes tout le réseau routier de cette baie. Le vote a eu lieu à mains levées, 19 voix contre, 10 voix pour, et 2 abstentions.
    La question qui se pose aujourd’hui, c’est “quid de la remise aux normes de l’ancienne marina ?” Lors de la réunion publique qui s’était tenue la veille du conseil municipal, les représentants du Port autonome et en particulier son directeur adjoint Boris Peytermann avait tenu des propos très clairs sur la situation actuelle de la marina, fiches à l’appui : des problèmes environnementaux provoqués par le manque de circulation d’eau à l’intérieur de la marina. Il n’existe en effet aucune buse qui pourrait laisser passer l’eau “fraîche” du lagon vers l’intérieur de la marina. Pas de traitement des eaux usées, pas de zone de carénage isolée loin du lagon. La zone de travaux à sec existante, qui est en fait plus un parking à bateaux qu’une plate-forme technique, ne dispose d’aucun aménagement qui limiterait l’impact environnemental provoqué par exemple lors des décapages de peinture.
    Quant à l’impact économique, tout le monde sait que la marina de Vaiare ne dispose pas suffisamment de surface pour développer le carénage et le port à sec, formule très prisée par les propriétaires des petites embarcations.
    Aujourd’hui la marina, plutôt bien entretenue, se présente comme un espace pour navires habités, ce qui ne déroge pas au principe même d’une marina, mais sans plus. Les navires de passage et qui pourraient apporter un transfert de devises, ou des demandes de travaux d’entretien comme cela se fait à Raiatea ou à Apataki (Tuamotu) sont inexistants et du fait que la marina est aujourd’hui arrivée à saturation, il est impossible d’engager un processus de redynamisation du site. La marina de Vaiare est vouée à rester ce qu’elle a toujours été, à savoir un espace calme, résidentiel, mais sans aucun intérêt pour l’économie de l’île et de ses habitants. 

    De notre correspondant Jeannot Rey
     

    L’extension qui ne se fera pas

    Sur un plan technique, cette extension de la marina prévoyait un bassin d’une surface de 3 hectares par 3 mètres de profondeur afin de proposer aux propriétaires de bateaux de plaisance, 250 nouveaux postes d’amarrages, en renfort des 100 postes d’amarrage et des 30 places de port à sec sur remorque de l’actuelle marina, arrivée depuis longtemps à saturation. L’aménagement de ce bassin devait être accompagné d’un terre-plein de 2,5 hectares côté mer et d’un terrain de 10 000 m2 côté montagne avec aménagement des locaux de services et commerciaux ainsi que des aires de stationnement et un port à sec. Le démarrage des travaux pour le dragage et le remblai devait se faire fin mars début avril l’installation des pontons flottants comme ce qui existe actuellement et des surfaces terrestres en cours de second semestre 2016. Soit un total d’investissement de 600 millions auxquels se rajoutait l’installation des différents prestataires attendue pour faire vivre la branche technique de cette marina.

     

    brainless 2016-03-22 10:01:00
    et à qui appartient le foncier qui devait servir à la marina de vaiare??? faut regarder par là peut-être, souvent ça explique beaucoup de chose en polynésie...

    mais c'est sûr, ne bloquons surtout pas vaiare le temps des travaux, bloquons toute l'économie de l'île c'est bien plus subtil !

    Hiro si tu habites Moorea tu devrais être un peu plus concerné pas tout ça, mais toi tu dois travailler sur Tahiti donc la situation économique de Moorea ne t'intéresses pas vraiment, tout ce que tu veux c'est pouvoir te garer facilement quand tu prends le ferry...
    DavidR 2016-03-19 20:26:00
    Ils pouvaient faire le projet ailleurs sur l'île....Ils crachent sur 600 millions et le reste? Ma fille me dit mais ça va pas la tête!
    hiro 2016-03-19 08:27:00
    @ marcel...si t habitais a moorea tu comprendrais que les gens ne veulent pas bloquer vaiare...c est l enfer le matin et a l arrivee des bateau...il faut arreter de tout centraliser...creez un port a pao pao par exemple...decentralisezzzz!!!!! c est e la connerie de tout bloquer sans reflechir...pour une fois la decision est super. dommage pour le developpement, mais les gens diront oui pour un projet intelligent...
    Marcel 2016-03-18 13:27:00
    l'inaction, l'immobilisme, le refus des projets structurants de la part des élus locaux au service de la population! Pathétique!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete