Moorea – Tension au conseil municipal, suite

    vendredi 9 septembre 2016

    moorea

    Evans Haumani, maire de Moorea a souhaité répondre aux accusations du groupe minoritaire
    du conseil municipal dont nous avons fait état dans La Dépêche d’hier. (Photo : J Rey/LDT)

     

    La réponse du berger à la bergère

     

    Avec l’équipe dite ‘d’opposition’, c’est ainsi qu’elle se qualifie, c’est toujours la même chose. Quoi que l’on fasse, c’est toujours un désaccord. En attendant nous, nous avançons…”, annonce le maire, un peu remonté.

    Celui-ci s’étonne en premier lieu de leur attitude en ce qui concerne l’annulation du conseil municipal prévu mercredi :

    C’est vrai, nous l’avons annulé, comme cela s’est déjà fait. La raison en est toute simple : nous avons reçu, après l’envoi du dossier aux élus, une lettre d’observations en provenance de la subdivision administrative des Îles du Vent. Deux des trois délibérations qui étaient au programme étaient concernées.

    Nous avons donc décidé d’annuler le conseil pour avoir le temps d’étudier ces délibérations. Elles portent sur l’aide aux familles sinistrées (incendie de Maharepa) et sur l’habitat insalubre.

    L’élu du Pays et de la Commune qu’est John Toromona aurait dû appeler le maire qui l’aurait informé précisément sur la cause de cette annulation, plutôt que de se lamenter devant la presse.

     

    Actions scolaires

     

    Et le maire de poursuivre, “J’ai aussi été très surpris des critiques concernant le projet d’école de Papetoai. John Toromona sait très bien que c’est l’école est la plus vétuste de Moorea (50 ans d’âge) et qu’elle est prioritaire au niveau des programmes de reconstruction des groupes scolaires de l’île.

    Ce qui ne veut pas dire que Maharepa est “délaissé” comme il le dit. Maharepa dispose de salle de classes que nous avons ouvertes la veille de la rentrée scolaire 2014, et tout le conseil sait que deux objections pour la reconstruction d’un nouveau groupe devront être prises en compte.

    La première qui découle d’une observation du PPR (Plan de prévention des risques) qui vient de dévoiler que la zone où sera implantée l’école, est une zone inondable.

    Des études seront donc programmées pour approfondir cette situation. Par ailleurs l’actuel terrain est enclavé par le fait d’un propriétaire ; cette situation a d’ailleurs été débattue lors du dernier conseil municipal. Il me semble bien que John Toromona était présent à ce conseil.

    Evans Haumani annonce qu’il ne souhaite pas rentrer dans les détails concernant les critiques qui lui ont été adressées.

    Je souhaite toutefois faire une petite mise au point des programmes qui ont été menés à terme depuis mon élection. Nous avons mis en route le programme de remise aux normes de tous les cimetières de l’île. Un gros travail qui débute par le recensement de toutes les tombes.

    Nous avons axé une grosse partie de nos actions sur tout ce qui touche aux constructions scolaires et aménagement de complexes sportifs : école de Maharepa, salle omnisports de Maatea, un chantier qui avait démarré en 2005 et qui n’avait jamais été ouvert au public.

    Restauration de la cantine scolaire de Paopao, plateau sportif de Pihaena, Atimaha, école de Teavaro, tribune de Maatea, etc.

    Pour conclure, le maire rappelle que c’est sous sa mandature que la seconde brigade de police municipale de Moorea, celle de Papetoai, a été ouverte, qu’un programme de renforcement des équipements de sécurité a été lancé, avec acquisition d’équipements neufs, formation des agents, création d’une brigade nautique, et la mise en place du plan communal de sauvegarde.

    Je passe tous les programmes sociaux engagés, en faveur d’associations de quartier et autres. John Toromona et ses amis prétendent que la commune n’a aucune feuille de route, ce groupe devrait davantage s’intéresser au travail qui se fait au sein de leur propre commune.

    Le scolaire est un vaste programme qui mérite d’être soutenu par l’élu du Pays, ce qui aujourd’hui n’a pas été le cas. Il y a aussi tout le programme sur la pose des nouveaux réseaux hydrauliques, de recherche en nouvelles ressources et de potabilisation de l’île qui devra être terminé d’ici 2020.

    Du pain sur la planche, il y en a, encore faut-il savoir où se trouve le pain et la planche à découper…

     

    De notre correspondant
    Jeannot Rey

     

        Retrouvez dans notre édition du jour :       

    • Encadré « En bref » : À propos de “clientélisme”, Evans Haumani apporte quelques chiffres

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete