Habillage fond de site

Moorea – Des travaux contre l’érosion de la plage Tahiamanu

mercredi 24 juillet 2019

Conséquence de la forte érosion, une importante partie de la plage de Tahiamanu (Opunohu) a complètement disparu. Photo : J-Rey/LDT

Conséquence de la forte érosion, une importante partie de la plage de Tahiamanu (Opunohu) a complètement disparu. Photo : J-Rey/LDT


Victime d’une forte érosion, une importante partie de la plage Tahiamanu a disparu. Transporté depuis plusieurs années par des courants modifiés, le sable s’est retrouvé dans le fond entre la berge et la passe. Un ouvrage, qui aura le rôle d’une retenue, prévu par le Pays, devrait permettre d’empêcher la fuite du sable, voire de permettre un réensablement du site.

Rangitea Wohler du service du tourisme était à Moorea, jeudi dernier, dans le cadre d’une réunion d’information sur le lancement des travaux d’aménagement de la plage Tahiamanu. Un site qui, depuis plusieurs mois, a bénéficié de nombreux aménagements destinés au public, y compris un vaste parking côté montagne.

Mais Tahiamanu, et particulièrement sa plage, est victime d’une très forte érosion du littoral, plus précisément sur sa partie sud. Selon ce qui a pu être constaté depuis plusieurs décennies, ce sont plusieurs centaines de mètres carrés de plage qui ont disparu dans le lagon.

L’érosion spectaculaire est partiellement expliquée par la houle d’ouest qui, lorsqu’elle est soulevée par les vents d’ouest, entre par la passe et se jette directement sur cette parcelle située juste en face.

 

Début des travaux cette semaine

 

Mais ce n’est pas l’unique raison de cette dégradation écologique, les interventions humaines, en particulier sur le littoral voisin, ont leur part de responsabilité. D’importants enrochements ont été réalisés sur une partie de la route de ceinture qui longe le lagon, de même que des aménagements de remblais avec enrochement chez des particuliers. Tous ces éléments, naturels ou d’ordre humain, ont pour conséquences la modification des courants qui transportent le sable de Tahiamanu vers le fond.

Enfin, les allées et venues sans cesse des bateaux à moteur (transporteurs touristiques, jetskis) qui fréquentent le chenal qui longe cette plage et qui provoquent les vagues dévastatrices, participent également à l’effondrement du rivage.

Afin de lutter contre cette érosion, des travaux avec aménagements divers présentés il y a déjà près de deux ans démarreront dès cette semaine par une fermeture de la partie sud du site. “Les travaux à réaliser s’étendent sur un linéaire d’environ 205 m sur toute la partie sud de la plage. Ces travaux concernent la création d’un ouvrage de rétention immergé en enrochements, permettant de retenir le sable et jouant également le rôle de brise-lames ainsi que la réalisation d’un rechargement en sable de la plage. Aussi, la partie extrême-sud de la plage sera fermée au public puis les travaux avanceront progressivement jusqu’à la zone centrale”, souligne Rangitea Wohler.

Les travaux doivent durer cinq mois, pour une livraison programmée en décembre, avant la pleine saison de houle du nord. Il est donc demandé aux usagers de cette plage de se conformer aux nouvelles restrictions, le temps de la durée des travaux, par mesure de sécurité.

 

Korresmoorea

 

2MOO 4 tahiamanu

Plan des travaux qui seront menés sur le site.

3MOO 4 tahiamanu

Sur cette photo, on distincte bien la différence de niveau du sol, depuis la disparition du sable.

tahiamanu 2

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete