Habillage fond de site

Moorea – Trois embouchures polluées ainsi que la plage Muturaa en baie de Paopao

jeudi 30 août 2018

L’embouchure de la Vaiterupe (Maharepa), est le site le plus pollué du lagon de Moorea. Cette rivière passe par un lotissement, longe une station d’épuration et coupe deux centres commerciaux avant d’aboutir dans une petite zone résidentielle de bord de mer.. (© DR)

L’embouchure de la Vaiterupe (Maharepa), est le site le plus pollué du lagon de Moorea. Cette rivière passe par un lotissement, longe une station d’épuration et coupe deux centres commerciaux avant d’aboutir dans une petite zone résidentielle de bord de mer.. (© DR)


La Direction de la Santé, par l’intermédiaire de la Commune de Moorea-Maiao, vient de faire part des dernières analyses réalisées sur la qualité des eaux de baignade dans le lagon de Moorea.

Ces résultats sont issus d’analyses faites jeudi 12 juillet 2018 sur 16 points de prélèvement, embouchures, plage publiques et plage de résidences hôtelières.. Pour classer ces eaux de baignade, la direction de la Santé publique a non seulement analysé le taux d’escherichia coli, mais aussi les entérocoques intestinaux.

Disons-le tout de suite, quatre sites sont de mauvaise qualité, une plage publique, celle de Muturaa à Paopao. Ce site est utilisé particulièrement par la population scolaire lors de compétitions de va’a et il est impacté par la rivière qui traverse toute la vallée de Paopao.

Les trois embouchures sont celles de Haumi, Nuuroa et Vaiterupe. L’embouchure située à Haumi, donne régulièrement un résultat d’eaux de baignade de mauvaise qualité. Elle est polluée très certainement par les différents élevages que l’on peut trouver aux abords de la rivière Tiori.

Plus inquiétant, le site de Nuuroa (proche de la caserne des pompiers de Haapiti, si l’on en juge d’après le taux d’Eschéria coli (9804 Nb par 100 ml). En amont, on trouve à Nuuroa d’une part, un lotissement social qui, longtemps a été une source importante de pollution avant que les habitations n’aient été reliées au réseau collectif, et d’autre part, l’usine de traitement des eaux et de l’assainissement collectif de la zone de Haapiti. Si la station elle- même n’est pas montrée du doigt, un émissaire qui avance jusqu’au “bleu” a toujours été critiqué.

Autre zone fortement impactée par le taux d’Escherichia coli, cette même pollution caractérisée par ces bactéries pouvant être pathogènes, est l’embouchure de la Vaiterupe. C’est le site le plus pollué du lagon de Moorea, avec des taux très élevés d’escherichia coli, mais aussi d’entérocoques intestinaux selon une autre analyse menée par la direction de la Santé. Il s’agit de l’embouchure d’une petite rivière qui traverse le lieu- dit de Maharepa et qui longe un lotissement social ainsi que sa station d’épuration qui pourrait être à l’origine de cette montée des escherichia coli (9208 Nb/100 ml) et qui passe aussi entre deux centres commerciaux.

À titre indicatif, une eau de bonne qualité comme par exemple sur la plage de Tiahura, l’un des six sites classés de bonne qualité affiche un taux de 20 escherichia Nb/100 ml.

Sont inclus dans la catégorie eaux de bonne qualité, les plages de Nuuroa (à ne pas confondre avec l’embouchure), Tahiamanu (Plage Mareto), la plage du Hilton, la plage publique de Temae et la plage du Sofitel Ia Ora. Toutes avec des taux pouvant varier, mais inférieurs à 75 escherichia coli Nb/100 ml.

Enfin, on trouve six sites de qualité moyenne : trois plages publiques (Pahani pt 1, Haumi pt2 et Nuuroa pt 2) et trois plages de résidences hôtelières, (Tipaniers, InterContinental, et Manava).

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

bactérie eau baignade

Cliquez sur la vignette pour l’agrandir.

prélèvement eau baignade moorea

Cliquez sur la vignette pour l’agrandir.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete