Mort d’un calier de l’Aranui 3 : quand “l’habitude fait oublier certaines règles”

    mercredi 29 mars 2017

    aranui

    Le personnel avait d’abord cru à une mauvaise chute. (© archives LDT)

    Ce sont quatre hommes “tout à fait respectables”, selon le procureur, qui se présentent à la barre. En plus de leur casier judiciaire vierge, l’armateur de l’Aranui 3, le capitaine, le capitaine en second et le grutier du navire mixte peuvent se prévaloir de la bonne marche de ce paquebot et de son excellente réputation.

    Le 7 octobre 2007 pourtant, à un degré différent, chacun a eu sa part de responsabilité dans la mort d’un des caliers du navire. Après la croisière, le paquebot revient à Tahiti et doit décharger ses marchandises.

    “Le personnel était excité et avait hâte de finir le travail pour rentrer chez soi”, explique le capitaine en second, qui a occupé pendant plus de 30 ans le rôle de capitaine.

    Les cales 4, 3, 2 sont vidées, seule la cale 1 doit encore être déchargée. Le capitaine en second a un chauffeur, il en profite pour rentrer chez lui. Le capitaine, lui, est sur le quai aux commandes d’un chariot élévateur pour aider des connaissances. Au fond du bateau, l’un des deux caliers part chercher de l’eau pour son collègue.

    En haut de la grue, le grutier doit déplacer la barge pour libérer l’accès de la cale 1.

    À cause d’un angle mort de quelques mètres, il ne peut voir le calier au moment d’effectuer la manœuvre.

    Lorsque ce dernier est retrouvé, en bas d’un escalier de plus de 2 mètres, il git dans une mare de sang, on pense d’abord à une chute.

    L’autopsie ne laissera aucun doute : le calier a été écrasé par la barge, mais aucun témoin n’a assisté à la scène.

    Chacun des prévenus est mis en examen pour homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation : le grutier en effectuant la manœuvre sans en avoir reçu l’ordre, le capitaine en abandonnant son poste de travail, le capitaine en ne veillant pas à l’application des règles, notamment le fait qu’il n’y ait pas de personnel en nombre suffisant, à savoir deux caliers.

    Enfin l’armateur, en laissant depuis des années mener des opérations de transport de la barge sur un navire inadapté. “C’est un accident malheureux”, a avoué, très ému, l’expérimenté capitaine en second. “Le plus responsable ? J’étais absent, c’est moi”, confesse-t-il.

     

    Un ensemble de responsabilités

     

    Le grutier, lui, explique ne pas avoir “senti de choc dans la manœuvre”, semblant toujours privilégié la thèse de la chute de son collègue de travail. Vincent Dubois, l’avocat de la famille de la victime, s’est d’abord insurgé que l’affaire soit jugée dix ans après les faits. “Un délai anormalement long”, argumente-t-il. Il a surtout pointé le grutier qui n’a pas respecté les procédures en n’attendant pas le calier en chef parti chercher de l’eau.

    “Il a été surpris, car il y a eu une manœuvre imprévue”, rapporte Vincent Dubois. Il poursuit : “Il n’y aurait pas eu de décès, s’il y avait eu le respect des règles. Dans ce genre d’opération, l’habitude nous fait ignorer certaines règles de base.”

    Pour le procureur de la République, même si les bureaux d’expertise, tels Veritas ou les affaires maritimes l’ont autorisé, l’Aranui 3 n’est pas conçu pour déplacer ce type de barges volumineuses, et, selon lui, les prévenus “ont beaucoup de chance qu’il n’y ait pas eu d’autres accidents en 30 ans. Ici, ce n’est pas la faute à pas de chance, mais bien à un ensemble de responsabilités. »

    Il a ainsi requis un an de prison avec sursis et 180 000 francs d’amende à l’encontre du grutier, neuf mois de prison avec sursis et 300 000 francs d’amende pour le capitaine, un an de prison avec sursis et 500 000 francs d’amende pour le capitaine en second et un an de prison avec sursis et 5 millions d’amende pour l’armateur.

    Le délibéré sera rendu le 13 juin. 

     

    F.C.

     

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete