Habillage fond de site

Moruroa e tatou tacle le CIVEN et demande à ce que le 2 juillet devienne férié

jeudi 28 juin 2018

Roland Oldham (à g.) président de l’association Moruroae tatou et Mitema Tapati (à dr.), vice-président. (© Marion Lecas)

Roland Oldham (à g.) président de l’association Moruroae tatou et Mitema Tapati (à dr.), vice-président. (© Marion Lecas)

Moruroa e tatou a réuni la presse ce vendredi matin. L’occasion pour l’association d’évoquer deux sujets.

D’abord, le dernier rapport du Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (CIVEN). Quatre dossiers polynésiens ont été acceptés par le CIVEN cette année : “Ce ne sont que des offres d’indemnisation”, précise le vice-président Mitema Tapati, “on doit faire des expertises. On ne sait pas combien de temps ça va encore prendre.”

Les décideurs politiques ont été appelés à “redevenir sérieux” et plusieurs “dysfonctionnements” et “aberrations” au sein du CIVEN ont été dénoncés.

L’autre point, c’était le programme du lundi 2 juillet. Afin de commémorer le premier tir nucléaire en Polynésie, la journée sera consacrée à des animations, discours et cultes à Papeete. L’occasion pour Moruroa e tatou de lancer un nouveau débat : “On a demandé au gouvernement de considérer le 2 juillet comme un jour férié. C’est une date qui doit être marquée dans l’histoire de notre pays”, a déclaré le vice-président.

 

ML

 

  • Retrouvez l’intégralité de l’article dans notre édition de lundi 2 juillet

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete