Habillage fond de site

La mule est décédée après avoir ingéré 40 boudins d’ice

mardi 26 mars 2019

1 CT Tombe de Heiarii Mai à Papara

Le cadavre a été exhumé près d’un an après le décès de la mule. (Photo : Charles Taataroa)

Sa mort remonte à désormais plus d’un an, mais c’est il y a un peu plus de deux semaines que la justice a eu la confirmation de ce qui bruissait déjà dans plusieurs enquêtes pour trafic d’ice. L’affaire avait même été évoquée par le président du tribunal lors du procès de trafiquants de méthamphétamine. Après avoir ingéré 40 boudins d’ice pesant entre 10 et 12 grammes, un homme d’une quarantaine d’année avait fait le voyage depuis les États-Unis vers la Polynésie. L’homme était décédé peu de temps après. Le médecin avait conclu à une crise cardiaque, ne provoquant aucune enquête pour connaitre les raisons du décès et l’homme avait été inhumé. Mais l’enquête progressant, les langues se déliant, la justice a donc ordonné son exhumation. Comme l’ont révélé nos confrères de Polynésie La 1ère, le marteau-piqueur n’a pas suffi et il aura fallu l’intervention d’un tractopelle pour mettre à jour la dépouille, où ont effectivement été retrouvées 37 boulettes d’ice. Si les cas de mules transportant de la méthamphétamine sont presque devenus monnaie courante en Polynésie, il s’agit du premier cas connu d’une personne décédée en transportant de l’ice. Les mules transportent habituellement la drogue en l’insérant dans leur intimité, cette fois, c’est en l’ingérant que le complice du trafiquant comptait transporter la marchandise. L’enquête se poursuit pour tenter de déterminer les éventuels commanditaires dans cette sinistre affaire.

F.C.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete