Naea Bennett se mobilise pour les droits des enfants

    vendredi 13 novembre 2015

    Dans une semaine, ce sera l’anniversaire de la signature de la Convention internationale des droits de l’enfant, ratifiée le 20 novembre 1989 par 191 pays, dans le monde entier. 
    À cette occasion, le Fare Tama Hau organise, pour la 11e année consécutive, un grand événement pour célébrer cet anniversaire.
    Hier, ses membres ont dévoilé le programme de la journée festive et récréative qui aura lieu dans les jardins de Paofai, vendredi 20 novembre, de midi à 20 heures. 
    “Ce qui est important, c’est de faire venir les parents et les enfants. C’est pour cela qu’il y a un certain nombre d’animations […], car on veut attirer un maximum de personnes pour pouvoir discuter avec eux et les informer. 
    Un des messages essentiels que l’on souhaite faire passer au cours de cette journée, c’est que les droits de l’enfant sont quelque chose de fondamental, qui doit être appliqué par les adultes, car ce sont eux qui doivent les faire respecter”, explique le directeur du Fare Tama Hau, Daniel Dumont. 
    Cette année, Naea Bennett, le capitaine des Tiki Toa, a accepté d’être le parrain de l’événement :  “J’ai cinq enfants, c’est donc normal que je sois concerné. On participe à cette journée pour notre population, pour cette jeunesse qui nous regarde. 
    On est revenus lundi de Dubaï et, dans les journaux, on a appris les événements qui ont eu lieu au McDonald’s le week-end dernier (la bagarre générale, NDLR). La jeunesse polynésienne cherche ses repères… 
    Cela nous touche, nous attriste, on veut pouvoir faire quelque chose pour elle. En participant à ce genre de manifestation, on veut montrer qu’en ayant des valeurs, une discipline, une hygiène de vie, on peut arriver à faire quelque chose de meilleur pour nous, pour notre population.”
    Ainsi, vendredi prochain, il y aura des jeux et des quizz, organisés par les professionnels du Fare Tama Hau et ses partenaires, des concours de dessins, des ateliers bricolage, des séances de maquillage, un stand de foot tenu par les Tiki Toa, un mur d’expression, un stand “photo de famille”, qui permettra de repartir gratuitement avec un souvenir de cette journée festive… 
    Les artistes Mixtape,Eva et Maru Ateni seront également de la partie et, en fin d’après-midi, une mini-parade composée d’enfants et de jeunes de différentes écoles de danse locales se déplacera dans le parc.

    Concours vidéo

    Ce sera aussi l’occasion de récompenser les heureux gagnants du concours vidéo Te Ti’amana o te tamari’i. 
    Démarré il y a deux mois, il consistait à mettre en scène un ou des droits de l’enfant dans un mini-clip de 90 secondes. 
    “On a reçu 13 vidéos : certaines faites par des particuliers, d’autres par des collèges. Le jury, composé de plusieurs personnalités locales, se réunira le 17 novembre pour déterminer les gagnants”, explique Hélène Richardson, organisatrice de l’événement.
    Pour clôturer les festivités, la projection du film d’animation Moi, moche et méchant sera proposée au public à partir de 18 h 30. 
    “On a choisi ce film car on pense qu’il reflète bien le droit à la famille et à l’identité. C’est l’histoire d’un monsieur qui se présente comme un être méchant et un gros dur, mais qui, au fond de lui, est un véritable papa poule. Ce personnage va s’attacher à trois petites filles orphelines et il va les adopter. Ce film met en avant le besoin d’amour qu’ont les enfants”, raconte Hélène Richardson. 

    E.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete