Habillage fond de site

Nape Ora souhaite retrouver son local

mercredi 26 juillet 2017

 

DR-Nape Ora Vaiavatava

L’accès du local de l’association Nape Ora est bloqué depuis trois ans par une famille qui y a bâti un abri de fortune. La municipalité de Papeete, avec qui l’association a une convention d’occupation, demande à présent à récupérer ledit local sous prétexte qu’il n’est pas occupé par l’association. Une situation ubuesque pour Nape Ora, qui espère qu’une solution rapide soit trouvée pour continuer ses projets.

 

“Je ne sais plus vers qui me tourner”, souffle Sabine Veckens, de Nape Ora. Depuis trois ans, cette association, qui s’occupe notamment d’égayer le quotidien des enfants hospitalisés, fait face à un problème qu’elle n’arrive pas à résoudre. L’accès à son local, situé au bas de l’immeuble Vaitavatava, à Papeete, est bloqué par une famille qui y a bâti un abri de fortune.
“On faisait nos réunions dans ce local, poursuit Sabine. On a tous les jouets pour les enfants hospitalisés, le matériel, nos archives, la totalité des biens de l’association sont dedans, et on ne peut plus du tout y accéder parce qu’il y a toutes leurs affaires, des frigos, micro-ondes, etc. devant la porte. Il y a aussi des carcasses de voiture dans lesquelles ils dorment… “
Selon les informations que l’association a pu obtenir, cette famille vivait dans un appartement de l’immeuble social Vaitavatava avec leur grand-père. Ce dernier ayant été le locataire, la famille se serait faite expulsée peu après son décès. N’ayant apparemment nulle  part où aller, la famille a fini par monter le camp au bas de l’immeuble, juste à l’entrée du local de l’association.
Et, cerise sur le gâteau, la municipalité de Papeete, avec qui l’association a une convention d’occupation, demande à présent à récupérer ledit local pour en faire autre chose,“sous prétexte qu’on n’occupe pas le local”, reprend Sabine. “On se mord la queue ! Nous, on ne peut pas accéder au local, et eux nous disent qu’on ne l’occupe plus, donc il faut le rendre…”

 

Trouver une solution pour la famille

 

“La municipalité est au courant du problème. On leur en a parlé plusieurs fois, mais ils n’ont pas de solution. Ça fait quand même trois ans que ces gens subissent les intempéries à la saison des pluies, à s’abriter comme ils peuvent. Je vois mal ces pauvres gens se retrouver encore dans cette situation à la saison des pluies prochaine.

L’histoire du local, c’est grave pour nous parce qu’on avait de beaux projets pour faire des ateliers avec les enfants et qu’on ne peut pas les faire depuis trois ans, mais c’est surtout la situation de ces gens qui m’interpelle. Tout le monde passe devant, ça s’accumule de plus en plus devant le local. Ils sont là et personne ne fait rien, personne n’essaie de trouver de solution pour les reloger et je ne sais vraiment plus à qui m’adresser maintenant. Est-ce que ce sont les affaires sociales ? Est-ce que c’est le ministère du Logement ? On n’en sait rien et en attendant, ils sont là, à la rue ; notre local, on ne peut rien en faire, et on nous menace de le reprendre ”

Pour Sabine Veckens, c’est clair. “On a dépensé presque
5 millions de francs sur fonds propres pour la construction de ce local. Il est carrel. Il y a une kitchenette, des toilettes, etc., c’est un beau local. On peut y accueillir des ateliers pour les enfants. On avait l’intention de le faire pour les enfants de Vaitavatava d’ailleurs.

Et je refuse de rendre le local à la mairie, sous prétexte qu’il est inoccupé. C’est ridicule.
Donc nous, ce qu’on veut, c’est qu’il y ait quelqu’un qui s’occupe de ces gens pour les reloger, pour qu’on puisse enfin accéder à notre local et faire nos ateliers. Ça fait un certain nombre d’années qu’on est là et qu’on se bouge pour l’hôpital et pour les enfants surtout.
Donc, on aimerait bien pouvoir continuer notre projet tranquillement, et surtout trouver une solution pour cette famille qui se retrouve à la rue.”

 

V.H

 

Capture d’écran 2017-07-26 à 08.50.35

Orianne Obrize
115
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete