Habillage fond de site

NATATION – Belle moisson pour Leilani Guerry-Wong Foo

mercredi 7 février 2018

Triplé pour le CNP sur 100 mètres NL filles avec Leilani Guerry-Wong Foo en or (au centre), Reva Reignier en argent (à gauche) et Jade Chung Sao en bronze.

Triplé pour le CNP sur 100 mètres NL filles avec Leilani Guerry-Wong Foo en or (au centre), Reva Reignier en argent (à gauche) et Jade Chung Sao en bronze. (© Patrice Bastian/LDT)

La piscine Pater a consacré Leilani Guerry-Wong Foo, reine des Championnats de Polynésie en petit bassin (25 mètres), le week-end dernier. La nageuse du CNP a décroché sept titres individuels et deux en relais.

Les jeunes au pouvoir, c’était inévitable samedi et dimanche, dans le bassin de Pater. Dans la mesure où les meilleurs nageurs tahitiens évoluent en métropole ou aux États-Unis, les uns et les autres conciliant études et sport de haut niveau, l’élite locale en activité au fenua est principalement constituée de lycéens.

Aussi, quasiment tous les nageurs titrés à Pater ce week-end ont moins de 17 ans. C’est le cas chez les filles de Leilani Guerry Wong-Foo qui s’est parée de neuf médailles d’or alors qu’elle n’est âgée que de 16 ans. Les autres lauréates ont sensiblement le même âge à l’instar de Poerani Bertrand (trois titres en brasse), Alizee Diaz (deux titres en papillon) ou Jade Chung Sao (200 m. NL).

Il y a même plus jeune avec Reva Reignier sur qui la natation locale fonde beaucoup d’espoir et qui a décroché huit médailles dont deux en or individuellement et deux en relais alors qu’elle n’a pas encore 13 ans.

La reconstruction de la natation tahitienne est particulièrement sensible chez les filles car aucune nageuse de haut niveau n’évolue hors du territoire.

La FTN espère toutefois que les Tahitiennes tireront leur épingle du jeu l’année prochaine aux Jeux du Pacifique. Mais, compte tenu de la moyenne d’âge actuelle de l’élite féminine, c’est plus sûrement aux Jeux de 2023 que Tahiti devrait se distinguer chez les dames.    

 

 

Marius Philibert cumule chez les garçons  

 

 

La moisson fut également conséquente pour Marius Philibert chez les garçons. Le sociétaire de I Mua a dominé la nage libre en décrochant les quatre titres en jeu dans la spécialité et a agrémenté son capital de deux médailles d’or en relais. Rick Bonnefin et Alexandre Buvry, tous deux du CNP, ont pour leur part respectivement dominé le dos et le papillon avec trois titres chacun. Vairupe Wittmann (brasse) et Keoni Taerea (4 nages) ont conforté le total de I Mua avec deux titres respectifs.

Alexandre Buvry (19 ans) et Vairupe Wittmann (18 ans) font figure  » d’anciens » par rapport aux autres lauréats qui, comme chez les filles, ont 16 ans ou moins. Mais le problème de la jeunesse de l’élite garçons est moins inquiétant que chez les filles en vue des prochains Jeux du Pacifique car, comme nous l’avons déjà souligné, les meilleurs nageurs évoluent hors du fenua.

À retenir d’autre part lors des Championnats de Polynésie en petit bassin que, globalement, le CNP a dominé chez les filles et I mua Chez les garçons. L’OLP a pu compter sur Poerani Bertrand. Aucun record ou meilleure Performance (record par catégorie d’âge) ne sont tombés à Pater, mais cela était prévisible compte tenu du fait qu’il s’agissait de la reprise de la saison, après deux mois de trêve. Prochaine rendez-vous samedi à la piscine Taina avec un natathlon réservé aux catégories avenirs 1 (11 ans et moins).

 

 

Patrice Bastian

 

RÉSULTAT NATATION

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete