Nauru : un député de l’opposition fait une crise cardiaque en détention provisoire

    jeudi 16 juillet 2015

    À Nauru, Sprent Dabwido, l’un des députés de l’opposition accusés de vouloir déstabiliser le gouvernement a été victime d’une crise cardiaque hier, alors qu’il était en prison. Sprent Dabwido est maintenu en détention provisoire depuis quatre semaines, après avoir manifesté devant le Parlement. Le député et ancien président de Nauru a été transporté à l’hôpital, où il était toujours en train de se rétablir, aux dernières nouvelles. Christine Jeremiah, la femme de Squire Jeremiah, un autre député de l’opposition placé en détention provisoire, a donné des précisions à ABC :
     
     « C’est une crise cardiaque mineure qu’il a subie hier. Sur l’île, tous ceux qui connaissent Sprent savent qu’il a une santé fragile. Étant donné ses antécédents cardiaques, je pense qu’il faut s’en inquiéter. Il a demandé à être remis en liberté à plusieurs reprises, y compris vendredi dernier, et il a mis en avant ses problèmes de santé, mais ils ont ignoré ce problème. »
     
    Les deux députés doivent de nouveau être entendus demain sur leur demande de remise en liberté provisoire. Un autre député de l’opposition, Mathew Batsiua, fait face à des poursuites judiciaires à la suite de la manifestation du 17 juin, mais il n’a pas été incarcéré. Un quatrième, Roland Kun, est privé de passeport et ne peut donc pas quitter Nauru pour rejoindre la Nouvelle-Zélande, où vit sa famille. Tous ces députés sont suspendus depuis plus d’un an. C’est pour demander leur réintégration que certains d’entre eux et quelque 300 autres personnes ont manifesté, le mois dernier.

    Radio Australia
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete