Navette entre Tahiti et Moorea : encore des gens bloqués

    mardi 30 mai 2017

    Moorea quai

    Les deux premières rotations de l’Aremiti V se sont faites au maximum de leur capacité (697 passagers). (© Philippe Vinckier/LDT)


    L’Aremiti V, seul bateau à faire la navette, hier, entre Tahiti et Moorea, a pu réguler le flux de passagers en trois voyages. Le Terevau, toujours coincé à Huahine, hier, est attendu aujourd’hui à Tahiti. Mais même si la houle l’empêchait de rentrer, la liaison pourra être assurée par l’Aremiti V et l’Aremiti Ferry II.

    Si la fête des mères avait légèrement tourné au vinaigre, dimanche dernier, au soir, sur le quai de Vaiare, à Moorea, pour les centaines de personnes qui avaient prévu de rejoindre Tahiti (lire notre édition d’hier), la situation a pu être régularisée hier matin en trois voyages, mais non sans mal du côté des passagers.

    Pour rappel, le Terevau, parti faire une rotation dans les îles Sous-le-Vent, samedi dernier, s’est retrouvé coincé depuis à Huahine à cause de la forte houle et n’a donc pu assurer ses navettes entre Tahiti et Moorea,  dimanche dernier, ainsi qu’hier. La direction de la compagnie, qui tient encore à s’excuser auprès de ses passagers, “espère un retour à la normale demain (aujourd’hui, NDLR)”, explique Josiane Faura, cogérante du Terevau.

    “Le Terevau est toujours bloqué à Huahine, il va essayer de sortir cette nuit (hier soir, NDLR), au plus tard demain matin (ce matin, NDLR). Donc, sauf si le temps se dégrade, le bateau devrait être revenu demain (aujourd’hui, NDLR).”

    Du côté de la compagnie concurrente, qui a assuré seule les navettes, hier, avec son Aremiti V, “ça s’est beaucoup mieux passé que dimanche”, confie la responsable des opérations.

    “Les gens étaient beaucoup plus disciplinés et tout le monde a pu embarquer, on n’a laissé personne à Moorea. On a eu un bateau à 5 h 20 avec 697 passagers, la capacité maximale ; un bateau à 6 h 50 avec le même quota ; et le suivant à 8 h 30, avec 448 passagers, donc il y avait encore de la place sur le 3e bateau.”

    Les retours, à 16 heures et 17 h 30, se seraient également déroulés sans encombre, d’après l’armateur. “Et on reste optimiste, poursuivait la responsable des opérations. À partir de demain (aujourd’hui, NDLR), nos deux bateaux assureront les rotations, comme d’habitude, donc il y aura de la place pour tout le monde”, que le Terevau arrive à bon port ou pas.

     

    Un concours de circonstances

     

    La situation de dimanche dernier et d’hier, qui a causé panique, stress et colère chez les usagers, résulte de la conjugaison de plusieurs facteurs.

    D’abord, le Terevau qui reste bloqué à Huahine. Le concurrent, lui, ne fait naviguer qu’un bateau le week-end, le ferry. Ce qui aurait peut-être été largement suffisant en temps normal, mais manque de chance, c’était un week-end spécial, celui de l’Ascension, qui a permis à beaucoup de bénéficier d’une pause de quatre jours, mais également celui de la fête des mères, pour lequel de nombreux packages hôtel + bateau (Terevau) avaient été vendus.

    Ils étaient donc quelques milliers à s’être rendus sur l’île Sœur, le week-end dernier. La société Aremiti, qui a eu la surprise de récupérer les clients du Terevau, a dû ajouter une rotation supplémentaire, à 22 heures, au départ de Moorea, afin de rapatrier les 354 passagers et 48 véhicules qui attendaient encore de pouvoir rentrer à Tahiti.

    Hier, la situation aurait pu rentrer à la normale, mais il se trouve que l’Aremiti Ferry II, dans son calendrier annuel, est en arrêt technique chaque dernier lundi du mois. Il ne restait donc que l’Aremiti V pour assurer la liaison, hier.

    “Cette configuration n’était jamais arrivée, confie Cathy Rocheteau, directrice des affaires maritimes polynésiennes, service qui a octroyé au Terevau sa dérogation pour les îles Sous-le-Vent. Maintenant, on va l’entrer dans notre banque de gestion des risques, c’est-à-dire que quand on va déroger pour les îles Sous-le-Vent, on va faire en sorte que l’armateur prévoit un plan B. Mais j’ai les transports maritimes à ma charge depuis 2007 et cette configuration, où on cumule les événements sur une même journée, n’était jamais arrivée.”

     

    V.H.

     

    moorea HT

     

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete