Ne pas passer à côté d’un suicidant sans le voir

mercredi 7 janvier 2015

Samedi dernier, à 2 heures du matin, un homme de 60 ans s’est suicidé par pendaison, dans le quartier de Hitimahana, à Mahina. Depuis des années, ces actes de détresses sont toujours plus nombreux à Mahina. En 2014, il y en a même eu quatre en un seul mois…
Hasard du calendrier, c’est hier que l’association SOS Suicide est venue donner une formation aux personnels de la commune. Germaine Vanquin et Jean Vaimeho, deux “écoutants” de l’association ont apporté leur expérience pour aider en particulier les agents des écoles, qui animent aussi des centres de vacances, à détecter les enfants qui montrent des signes suicidaires.
Étaient associés à cette formation, les pompiers et les muto’i qui sont souvent les premiers à intervenir dans ces cas de crise, ou malheureusement lorsqu’il est trop tard.
Des élus étaient également présents, et notamment Marie-Pauline Cojan, en charge de la santé et du handicap dans la commune et à l’initiative de cette rencontre.
Toute la matinée, les intervenants ont expliqué comment les agents pouvaient évaluer la situation d’un enfant en souffrance qui menace de se suicider, comment il met en œuvre son plan de suicide avant de passer à l’acte. Sans devenir des professionnels, les agents ont compris qu’ils pouvaient aider en écoutant le suicidaire, ce qui permet de soulager sa peine de moitié.
Dans les cas les plus durs, l’intervention d’un médecin, d’un psychiatre sera nécessaire.
Une autre formation sera organisée plus particulièrement pour les pompiers et les muto’i, afin d’aider à la détection et au traitement des situations dès l’appel au poste. Il a été aussi émis le besoin de faire intervenir une cellule de professionnels de santé pour aider les équipes de pompiers et de muto’i à évacuer les traumatismes vécus lors des interventions difficiles. L’uniforme ne fait pas d’eux des surhommes.
 
J.L. M.

Contacts

SOS suicide
– 87.20.25.23 ou le 444 767
– Permanence au dispensaire de Punaauia : lundi et jeudi (urgence sans rendez-vous le lundi de 7 à 9 h). À la demande : groupe de soutien pour les familles endeuillées par un suicide.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete