Les négociations pour l’adhésion de la Polynésie peuvent commencer

    vendredi 9 septembre 2016

    polynésie

    Le président Fritch et le ministre de la Santé et de la Recherche, Patrick Howell, avec, au centre,
    le directeur général de la Communauté du Pacifique, Colin Tukuitonga. (Photo : DR)

     

    Cérémonie d’ouverture du 47e Forum des îles du Pacifique

     

    Édouard Fritch a assisté, hier, à la cérémonie d’ouverture du 47e Forum des îles du Pacifique. Celle-ci s’est déroulée sur l’île de Pohnpei, dans les États fédérés de Micronésie.

    La réunion du forum ayant officiellement commencé, la session plénière et les travaux de cette organisation régionale débutaient cette nuit.

    Le président Fritch devait, à cette occasion, prononcer un discours devant les différents chefs d’exécutifs présents, dont le président des États fédérés de Micronésie, Peter Christian, qui préside aux travaux de ce 47e forum.

    La Polynésie française est, depuis plus de dix ans, membre associé de cette organisation régionale et aspire désormais à passer au statut de membre à part entière.

    Ce thème, ainsi que de nombreuses problématiques régionales (questions environnementales, pêche et surveillance maritime par exemple), seront évoqués jusqu’au terme de la réunion du forum prévu à Pohnpei dimanche 11 septembre, après l’habituelle retraite des chefs d’exécutif programmée vendredi 9 septembre.

    Créé en 1971, le Forum des îles du Pacifique comprend à ce jour 16 États et territoires membres, ainsi que des membres associés tels que la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie.

    Les États fédérés de Micronésie organisent pour la deuxième fois le Forum des îles du Pacifique, la première réunion ayant eu lieu sur place remontant à 1998.

     

    Du rôle du fenua dans la région

     

    À cette occasion, Édouard Fritch s’est exprimé sur les principales problématiques concernant le Pacifique et sur la place que la Polynésie devait avoir dans cet ensemble régional.

    Rappelant les caractéristiques géographiques de la Polynésie, ses îles disséminées sur une surface grande comme l’Europe, le président a insisté sur les thèmes communs qui intéressent à la fois la Polynésie française mais aussi tous les États et territoires de la région Pacifique.

    Il a ainsi souligné le fait que, depuis le mois de février, en collaboration avec le gouvernement néo-zélandais, la Polynésie travaille avec les îles Cook, Niue et Tokelau sur les projets de câbles sous-marins pour les télécommunications.

    Sur le thème de la protection des océans, il a évoqué la position de la Polynésie qui a fait de ses eaux un sanctuaire pour les baleines depuis 2002, le Pays ayant en outre annoncé sa volonté de faire de l’ensemble de la Polynésie, une aire marine gérée d’ici 2020.

    Le président Fritch a également et surtout mis en exergue le rôle majeur de la Polynésie et du Polynesian Leaders Group (groupe des dirigeants polynésiens) qui, à travers des initiatives fortes, comme la déclaration de Taputapuatea sur le changement climatique, ou encore la déclaration sur l’océan, Te Moana o Hiva, signée le 28 juin à Papeete, avait su pousser les grandes nations mondiales à agir dans ce domaine, avec en particulier le succès de la COP 21, en décembre dernier, à Paris.

    Fort de ces constats et de ces avancées, le président a réitéré, devant les chefs d’États et territoires du Pacifique, la demande de la Polynésie française de devenir membre à part entière du Forum des îles du Pacifique.

     

    LDT

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete