Habillage fond de site

Les négociations patinent et la grève se prolonge à Air Archipels

mardi 13 décembre 2016

air archipels

(© DR Air Archipels)

 

 

Si la grève à Air Archipels n’a finalement pas chamboulé la première journée des Jeux des Marquises, hier, certains athlètes ayant accosté par bateau à 2 heures du matin, à Hiva Oa, le programme des vols de la compagnie devrait connaître de nouvelles perturbations aujourd’hui et dans les jours qui viennent.

“On est toujours en train de négocier le point 1 des revendications”, expliquait en fin d’après-midi hier Lucie Tiffenat, de la confédération syndicale Otahi. “On a l’impression que la direction laisse durer parce qu’elle ne veut rien valider sans le directeur général d’Air Tahiti, absent jusqu’à la fin de la semaine, précisait-elle. Vous pouvez donc déjà écrire que la grève sera reconduite demain (ce mardi, NDLR). Mais si ça continue, je crois qu’on va arrêter de négocier, quitte à redéposer un préavis de grève pour la semaine prochaine, une fois qu’on aura un interlocuteur.”

Depuis la perte d’un marché de maintenance pour Air Tetiaroa, et la mise en place d’un plan social conduisant à trois licenciements, “il y a un vrai malaise à Air Archipels”, observe la responsable Otahi. “Il y a déjà eu un préavis il y a six ou sept mois, mais les salariés n’étaient pas allés jusqu’à la grève. Aujourd’hui, les revendications ne s’arrêtent pas à la réintégration des agents concernés. Mais on a négocié tout le week-end, et on n’a toujours pas réglé cette question…”

Hier, 38 salariés sur 50 étaient en grève. Depuis le début du conflit, la semaine dernière, la desserte de Apataki, Ua Huka, Ua Pou et les vols inter-îles Marquises ont été perturbés. Hier, ceux qui devaient être effectués en Beechcraft à destination et en provenance de Fakahina et Takume ont été annulés.

Mais la maison mère Air Tahiti n’était pas en mesure de confirmer quand et comment les passagers concernés seraient acheminés à bon port. Ceux n’ayant pas précisé leurs coordonnées téléphoniques lors de la réservation sont priés de prendre contact avec Air Tahiti.

Vendredi dernier, la ministre de l’Éducation, Nicole Sanquer-Fareata, en avait, quant à elle, appelé “au sens des responsabilités du personnel de la compagnie aérienne afin d’assurer le rapatriement des élèves résidant dans les îles, dans leurs foyers, à l’approche des fêtes de fin d’année”.

 

M.G.

 

 

46
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete