Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Neuf cents élèves sur scène sur le thème de la transmission des savoirs

lundi 12 juin 2017

gala CAPF

(© John Hiongue/LDT)


Le Conservatoire artistique de la Polynésie française a organisé samedi dernier son gala annuel. Neuf cents élèves du département des arts traditionnels sont montés sur scène. “C’est la grande famille de Te fare upa rau, à qui nous allons rendre hommage”, a déclaré le directeur de l’établissement dans son discours.

Le Conservatoire artistique de la Polynésie française (CAPF) a organisé, samedi dernier, sa traditionnelle soirée de gala du département des arts traditionnels, le plus gros département en termes d’effectif.

L’ouverture de la soirée a été assurée par l’élève Mahealani Amaru, 17 ans, en classe de 1re ES au lycée La Mennais, qui a exécuté un ’orero en guise de bienvenue.

Himene ’ute, ru’au, tarava Tahiti, ’otea, ’aparima, patau, percussions, ukulele et guitares, sans oublier l’intervention de l’orchestre dirigé par Stéphane Rossoni, étaient au programme du spectacle organisé à To’ata.

“Cette nuit très spéciale clôt le Heiva des écoles, elle annonce également le Heiva des groupes. Nous nous situons à la croisée des chemins de cette période de l’année si joyeuse où les vacances et le temps des festivités approchent à grands pas. Presque tous les élèves de la section, qui en compte plus de 900 cette année – record battu – sont ici avec nous. Enfants, adolescents, adultes, hommes, femmes, danseurs, musiciens, chanteurs, guitaristes, ’orero, professeurs assistants, chef de chœur ainsi qu’un invité classique, c’est la grande famille de Te fare upa rau, à qui nous allons rendre hommage ce soir (samedi dernier, NLDR)”, a relaté, dans son discours, le directeur du conservatoire, Fabien Dinard.

Ce dernier a décidé de dédier cette soirée de gala à un ami, danseur émérite et musicien talentueux, un agent de l’établissement décédé l’an dernier au lendemain de la nuit de gala.

Le CAPF approche tout doucement de ses 40 ans. En effet, l’établissement a été fondé en 1979 par les regrettés Maco Tevane et Claude Malric. Dans deux ans, une grande fête d’anniversaire aura lieu afin de marquer le coup.

Ce qui permettra aussi de rendre hommage à ces deux pères fondateurs.

Avant que le spectacle ne commence, samedi dernier, cinq élèves lauréats de l’année ont été récompensés par le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu. “Ce sont des élèves qui ont terminé leur cycle supérieur d’études et dont nous sommes si fiers”, a conclu Fabien Dinard.

 

De notre correspondant J.H.

 

CAPF

329
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete