Neuf tonnes de denrées alimentaires collectées

    samedi 30 janvier 2016

    C’est une première. La générosité de la population vis-à-vis des sinistrés de la côte Est a été exemplaire. Hier matin, la délégation de la Croix-Rouge en Polynésie dressait le bilan de la collecte du 23 janvier. Une collecte menée de concert avec l’Ordre de Malte et le Secours catholique.
    “C’est la première fois que nous nous associons pour une telle opération. C’est une belle réussite que nous n’aurions pas pu mener aussi bien seul”, a annoncé satisfaite la vice-présidente de la Croix-Rouge, Maiana Bambridge.
    Cette collecte un peu spéciale a effectivement demandé une organisation particulière comme le souligne le président de la Croix-Rouge, Karl Lis : “Pour la première fois, nous avons mené une collecte dans huit grandes surfaces de Tahiti et avons mobilisé une centaine de bénévoles venant des trois associations.”
    Au total, ce sont neuf tonnes de denrées alimentaires qui ont été récoltées. L’équivalent de plus de 4,2 millions de francs de nourriture, du jamais vu selon Karl Lis.
    Pour s’assurer que l’ensemble des victuailles aillent bien aux sinistrés des intempéries du mois de décembre, la Croix-Rouge a demandé aux communes de Papenoo et Tiarei de mettre en place un comité de distribution.
    Ce comité a réuni les services sociaux des mairies ainsi que l’ensemble des confessions religieuses qui ont œuvré ensemble pour dresser la liste exhaustive des sinistrés de décembre dernier.
    Mardi débutera la distribution de toutes les denrées récoltées. La présidence a tenu à soutenir l’initiative des associations.
    Deux camions et deux chauffeurs seront à la disposition du collectif la semaine prochaine pour transporter les dons.
    Au total, ce sont 960 personnes de la commune de Tiarei qui sont concernées par cette distribution et 450 de Papenoo.

    Jen.R

    Karl Lis, président de la délégation de la Croix-Rouge en Polynésie : “Nous envisageons d’évoluer”

    Quand aura lieu la distribution des denrées alimentaires ?
    Elle commencera dès la semaine prochaine, mardi normalement. Nous voulions au préalable nous assurer qu’un comité de distribution serait mis en place pour qu’aucun sinistré ne soit oublié et que chacun d’entre eux bénéficie de cette aide.

    Comment vous êtes vous assuré que les dons iraient bien aux sinistrés ?
    En impulsant la création d’organes capables de contrôler cette distribution. Les deux comités mis en place à Papenoo et à Tiarei vont disposer de listes établies par les services sociaux de la mairie. Cent cinquante personnes sont toujours dans les structures d’accueil de la côte Est, elles ont donc été facilement identifiables. Le plus difficile a été de retrouver et de lister les sinistrés déjà éparpillés à droite à gauche dans différentes familles.
    C’est pourquoi nous avons eu recours aux services sociaux de la mairie mais aussi aux communautés catholiques, protestantes et mormones des deux communes.

    Comment la Croix-Rouge compte-t-elle continuer à aider la population dans le besoin ?
    Nous avons plusieurs pistes. Depuis 150 ans que la Croix-Rouge existe, elle a réussi à acquérir un savoir-faire reconnu sur le plan international. En France, la Croix-Rouge est un auxiliaire de la protection civile, des services de santé et des services sociaux. Ici, en Polynésie, la délégation est maintenant suffisamment structurée pour devenir elle-même un auxiliaire des services sociaux, c’est pourquoi nous envisageons clairement aujourd’hui d’évoluer dans ce sens.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete