Habillage fond de site

Neuvième édition de la journée polynésienne par les étudiants de l’UPF

mardi 6 février 2018

UPF journée polynésienne

Les étudiants de l’UPF en filière LLCER organise vendredi la neuvième édition des journées polynésiennes, un évènement devenu un incontournable au sein du campus. (© Élénore Pelletier)

“To’u Aru- tai- ma- reva no ‘Ananahi”,“Ma terre, ma mer, mon ciel de demain”, voila le thème que les étudiants de l’Université de la Polynésie française (UPF), en filière langues, littératures et civilisations étrangères (LLCER) ont choisi cette année pour organiser leur “journée polynésienne”; Celle-ci aura lieu vendredi de 7 h 30 à midi, dans les jardins du campus. Au programme : des chants, des danses, des sketchs préparés depuis quatre mois par les étudiants de LLCER eux-mêmes durant leur temps libre.

“Cet évènement, c’est pour nous l’occasion de valoriser notre culture, de nous réapproprier notre langue et de partager notre amour pour notre Pays ; un peu comme les Chinois qui célèbrent le Nouvel an chinois”, explique Taraina Ra’i, étudiante en première année de LLCER.

Mais au-delà du plaisir de partager leurs connaissances avec le plus grand nombre et de mettre en avant leur talent artistique, les étudiants ont souhaité cette année mettre l’accent sur l’environnement, sa fragilité et l’urgence qu’il y a de le protéger.

“C’est une façon pour nous de montrer notre attachement à notre Pays. Nous voulons dénoncer les actes de pollutions qui sont faits au fenua, afin que la population comprenne que chacun de ses gestes a des conséquences sur l’environnement. Notre air est aujourd’hui menacé par les rejets atmosphériques produits par les usines, notre terre est victime des déchets qu’on laisse volontairement ou involontairement dans la nature. Notre mer est aussi de plus en plus impactée par la pollution maritime. Lors de l’Hawaiki Nui Va’a, on retrouve souvent un tas de déchets, produits bien souvent par les rameurs eux-mêmes… On espère que notre évènement aura un impact, au moins à l’échelle universitaire“, explique Tauhiarai Taputu, en 2e année de LLCER, président du comité organisateur de la journée polynésienne 2018. 

Cette année, petite nouveauté. Les années précédentes, les étudiants d’une même année se regroupaient pour préparer ensemble un numéro. Lors de cette neuvième édition, ils ont décidé de mettre en scène des prestations valorisant chacun des archipels du fenua. Les étudiants, qui sont au nombre de 102 en LLCER, viennent pour la grande majorité des îles et sont donc regroupés par origines pour cet évènement.

Un travail important, puisqu’ils ont dû travailler également dans la langue de chaque archipel.

Durant cette journée, les étudiants de l’UPF de la filière géographie viendront parler de leur travail sur le vini Ura, ce petit oiseau des Australes, aujourd’hui en voie de disparition. David Proia interviendra accompagné de sa mascotte Vik’Ura et les élèves du collège de Punaauia ont également été invités à présenter deux chants. Les étudiants de l’UPF ayant choisi l’option danse seront également notés ce jour-là sur leur prestation de l’année.

 

Élénore Pelletier

 

programme UPF

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pour vous, la rentrée scolaire est :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete