Nigeria : l’attaque la plus meurtrière de Boko Haram

    mercredi 14 janvier 2015

    Le groupe islamiste Boko Haram perpétue ses pires attaques en ce moment au nord du Nigeria. Le 8 janvier, 16 villages des rives du lac Tchad ont été détruits et le 10 janvier une fillette de 10 ans s’est faite exploser, tuant 19 personnes. Le lendemain, ce sont deux femmes qui ont déclenché leur charge explosive à l’entrée d’un marché faisant quatre morts et une vingtaine de blessés.
    Cette vaste offensive dans le nord-est du pays est décrite comme « l’attaque la plus meurtrière » en cinq années d’insurrection.
    Le bilan de l’attaque n’a pas encore été déterminé, certains témoins évoquant des « milliers de morts ». L’associated press parle de plus de 2 000 victimes. Amnesty International a évoqué vendredi dans un communiqué le « pire massacre » jamais perpétré par ce groupe extrémiste. La ville stratégique de Baga, dont les islamistes avaient déjà pris le contrôle le week-end dernier, aurait été rasée « à 90% », d’après des survivants, qui ont fui à 200 kilomètres, à pied, fait savoir Le Figaro. En prenant ces nouvelles localités, Boko Haram contrôle désormais des frontières stratégiques avec le Tchad, le Niger et le Cameroun, laissant craindre un embrasement régional. La prise de Baga revêt aussi une importance hautement symbolique car il s’agit de la base de la Force multinationale (MNJTF), censée regrouper des soldats nigérians, nigériens et tchadiens dans la lutte contre Boko Haram, analyse le quotidien. 
    On estime que ses combattants ont provoqué la mort de 13 000 personnes depuis le début de l’insurrection. Boko Haram a été créé en 2002 au Nigeria et regroupe plusieurs milliers de combattants. Leur objectif : la création d’un État islamique avec l’application de la charia. Ils ont proclamé un califat dans le nord du Nigeria en août 2014.
    Boko Haram ne fait pas seulement des attaques sanglantes mais également des enlèvements : en août 2014, 220 lycéennes nigérianes sont capturées avec l’objectif de les vendre comme esclave ou de les marier de force.
    Le Cameroun comme le Nigeria demandent d’urgence une aide militaire internationale.
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete