Nobel de littérature à Patrick Modiano: hommages et félicitations

jeudi 9 octobre 2014

L’attribution jeudi du prix Nobel de littérature à Patrick Modiano a valu au romancier de 69 ans hommages et félicitations pour « sa belle littérature », sa « force du verbe extraordinaire », notamment de la part du chef de l’Etat et du Premier ministre.
Le président François Hollande a été le premier à féliciter par un tweet Patrick Modiano, qui « consacre une œuvre qui explore les subtilités de la mémoire et la complexité de l’identité ».
Le Premier ministre Manuel Valls a rendu également hommage à « Patrick Modiano, qu’on a tous lu depuis trente ou quarante ans » et à sa « littérature courte et incisive ». Il « est sans doute l’un des plus grands écrivains de ces dernières années, de ce début du 21e siècle. C’est mérité pour un auteur qui est en plus discret, comme l’est en partie sa belle littérature », a poursuivi Manuel Valls.
La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a salué « un jour heureux pour la littérature française ». C’est « une très grande émotion et une immense fierté pour la France et pour l’ensemble de nos concitoyens », a déclaré la ministre. « Prix Goncourt plusieurs fois récompensé pour l’ensemble de son œuvre, il ne manquait que cette ultime consécration à Patrick Modiano qui représente aujourd’hui aux yeux du monde la vitalité et le rayonnement de la littérature française », a-t-elle ajouté.
La maire PS de Lille, Martine Aubry, a salué « la force du verbe » du nouveau prix Nobel de littérature, associée à une « grande fragilité ». « C’est une force du verbe extraordinaire, une poésie, une fragilité aussi peut-être », a commenté Martine Aubry, qui s’est dite « extrêmement heureuse pour lui et pour la France ». « Je pense réellement que c’est quelqu’un qui a marqué la littérature française ces derniers temps », a-t-elle ajouté.
« En couronnant Modiano après la Canadienne Alice Munro l’année dernière, l’Académie suédoise s’est recentrée sur la littérature », car la « seule dimension » du nouveau lauréat « c’est la littérature », a expliqué pour sa part le critique littéraire Bernard Pivot. Ce prix « prouve que l’Académie suédoise porte toujours une très grande attention à la littérature française, toujours l’une des meilleures du monde, ce qui n’est pas l’avis de beaucoup de critiques littéraires français. Le temps passe et l’Académie suédoise est toujours francophile », a-t-il estimé. 
Enfin, Antoine Gallimard, éditeur de Patrick Modiano, a déclaré l’avoir « eu au téléphone » après l’annonce de l’académie suédoise. « Je l’ai félicité et avec sa modestie coutumière, il m’a dit: +C’est bizarre.+ Mais il était très heureux. » « Avec sa discrétion légendaire, je pense à lui quand il devra prononcer son discours devant l’académie suédoise », a malicieusement ajouté l’éditeur.
L’actrice Catherine Deneuve a jugé « extraordinaire que la musique de Patrick Modiano, si subtile, si délicate, ait pu être reçue par le jury » du Nobel de littérature.
« Il connaisssait et aimait beaucoup ma soeur », la comédienne Françoise Dorléac, décédée en 1967, a rappelé Catherine Deneuve.
Devenu jeudi le quinzième auteur français à recevoir le prix Nobel de littérature, Patrick Modiano a été choisi pour son « art de la mémoire avec lequel il a fait surgir les destins les plus insaisissables et découvrir le monde vécu sous l’Occupation » de la France par l’Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale, a expliqué l’académie suédoise.

AFP
 
 
 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete