Habillage fond de site

Le “non” au projet de route se renforce à Punaauia

lundi 23 octobre 2017

Une vingtaine de riverains ont assisté à la réunion du collectif A Paruru Ia Muriavai E Ia Nuuroa, samedi dernier, dans la matinée.

Une vingtaine de riverains ont assisté à la réunion du collectif A Paruru Ia Muriavai E Ia Nuuroa, samedi dernier, dans la matinée.

Ces derniers temps, le calme de la pointe des pêcheurs est quelque peu troublé. En cause : un projet du Pays portant sur la création d’une liaison routière entre la RT1 à la RT15, lequel prévoit de relier les servitudes Muriavai et Aroa Nuuroa par l’aménagement d’un pont au-dessus de la Punaruu.

Samedi dernier, le collectif A Paruru Ia Muriavai E Ia Nuuroa, constitué de riverains et de représentants de six associations, s’est réuni pour la seconde fois en l’espace d’une semaine à la maison pour tous du secteur, dans le cadre d’une concertation défavorable au projet.

“J’habite la pointe depuis plus de trente ans. Comme la majorité de la population du quartier, je suis contre ce projet, qui ne fera qu’aggraver les embouteillages actuels, dont la cause est le petit rond-point du Méridien. Ce projet m’alarme, parce qu’il sera une cause d’insécurité pour les personnes qui se promènent à pied ou à vélo. C’est un quartier familial depuis plusieurs générations”, souligne Brigitte Domard, riveraine, qui cite également les dommages liés aux expropriations.

 

 

La “notion d’utilité publique” contestée

 

 

Interrogé à l’issue de la réunion, Michel Leboucher, porte-parole du collectif, a précisé les modalités de la stratégie retenue. “Nous allons adresser un courrier au président et aux ministres concernés, ainsi qu’au maire de Punaauia, pour exprimer notre position et demander une audience. Nous contestons notamment la notion d’utilité publique de ce projet. Nous y joindrons la pétition : nous avons déjà plus de trois cents signatures et nous pensons pouvoir monter jusqu’à mille”», confie-t-il.

L’envoi devrait intervenir dans les prochains jours. En attendant, la position du collectif reste sans appel. “Nous attendons que le gouvernement revienne sur sa décision, car les arguments d’amélioration de la circulation ne sont, à notre sens, pas justifiés, tout en mettant en cause la sécurité des usagers. Pendant ce temps, il a des priorités qui sont négligées, comme la protection des berges. Ce pont vient vraiment comme un cheveu sur la soupe !”, ajoute Michel Leboucher. Ce projet n’a donc pas fini de faire parler de lui…

 

 

A.-C. B.

 

 

64
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete