“Nos priorités seront axées sur l’enfance, la jeunesse et le tourisme”

    lundi 9 janvier 2017

    maire moorea voeux

    Les vœux du maire de Moorea, Evans Haumani (© Jeannot Rey/LDT)


    2016 aura été, pour la commune, l’année des grands travaux. Reprise de la deuxième tranche du groupement scolaire de Teavaro, y compris du projet d’école bioclimatique de Papetoai, mais aussi lancement de la révision du plan de gestion de l’espace maritime (PGEM), concrétisation, sur le terrain, du projet Integre (Initiative des territoires pour la gestion régionale, NDLR), poursuite des travaux sur l’hydraulique avec, entre autres, un nouveau partenariat négocié avec le fermier chargé de la gestion de l’eau potable à Moorea et, comme dans d’autres communes, lancement de l’adressage.
    Sans tomber dans l’autosatisfaction, c’est un tavana plutôt confiant en l’avenir que nous avons rencontré, en ce début d’année 2017, décidé à poursuivre ses projets en 2017. En ligne de mire, la jeunesse. Une jeunesse qui se cherche et qui mérite donc une plus grande attention, de l’accompagnement et de la formation. Pour en parler, Evans Haumani a ouvert son bureau à La Dépêche pour faire le point d’une année écoulée et d’une autre qui vient de démarrer.

     

    Quel bilan tirez-vous de cette année écoulée ?
    2016 a été particulièrement chargée en termes de projets. Dans le domaine des chantiers scolaires, la commune a poursuivi les travaux de rénovation des écoles de Moorea et Maiao, a entamé la deuxième tranche de la reconstruction de l’école de Teavaro (livraison prévue au 1er trimestre 2017) et a recherché des fonds pour financer la 1re école bioclimatique de Polynésie française qui sera implantée dans la commune associée de Papetoai. En matière de sécurité, il y a eu un renfort des effectifs, et des formations du personnel.

    On retiendra également le projet de révision du PGEM, le nouveau contrat pour la gestion de l’eau à Moorea, l’aménagement des cimetières, le projet Integre, l’adressage.
    Je profite également pour remercier sincèrement le Pays pour les travaux de rénovation de la route de ceinture à Moorea et pour les projets d’aménagement des pôles croisiéristes de Paopao et Papetoai et le site de Ta’ahiamanu.

    Vendredi dernier, les services municipaux ont dressé le bilan de 2016 en assemblée générale, le public, constitué en grande partie d’agents municipaux, a pu s’apercevoir qu’il s’agit d’un bilan très satisfaisant démontrant, en toute transparence, l’implication des services municipaux dans le développement de la vie locale.

    Quels seront vos premiers terrains d’action pour 2017 ?
    De nombreux défis nous attendent pour cette année, mais nos priorités seront axées sur l’enfance, la jeunesse et le tourisme avec des projets tels que : le lancement du chantier de construction de l’école bioclimatique de Papetoai, l’équipement des écoles en mobiliers scolaires, la reprise en régie de la restauration scolaire, la création d’un comité de tourisme communal et la multiplication des actions de sensibilisation et de prévention.

    Quels sont vos projets en direction de la jeunesse ?
    Nous devons trouver les moyens d’associer les jeunes à la fabrication de l’avenir, pas seulement le leur, mais celui de la société. En matière d’emploi et d’insertion professionnelle, nous allons procéder, dès le premier trimestre, à la réouverture de l’espace conseil et insertion professionnelle (ECIP) avec un local et un espace multimédia entièrement dédié aux jeunes demandeurs d’emploi.

    Nous allons également développer les actions de proximité et organiser des rencontres régulières avec ce public.
    Je ne peux passer outre les graves problèmes dont nous avons tous été témoins tout récemment, un enfant a perdu la vie sans raison valable. Je vais même dire pour de la bêtise…
    Il ne faut surtout pas que cela se reproduise. Pour cela, il nous faut, être particulièrement vigilant, il nous faut accompagner nos enfants, nos jeunes dans la vie de tous les jours, ne jamais baisser les bras même que cela peut nous paraître difficile. Quand je parle de nous, je veux dire, nous ; les élus, mais aussi nous ; les parents.
    Et puis, il y a ces comportements sur la route. Si cette année nous n’avons pas eu de mort d’accident de la route, il y a eu ; malgré tout, trop, de blessés, victimes de comportements irresponsables.
    Et là encore, qui trouve-t-on ? Des jeunes ! C’est pourquoi, comme je viens de le dire, nous allons poursuivre nos actions de proximité et de prévention comme on a pu encore le voir lors du dernier fa’a’ati du jour de l’an.

    Quelles sont vos ambitions pour Moorea-Maiao pour la suite de votre mandature ?
    Je souhaite d’abord maintenir ce qui a été très bien fait par les équipes municipales précédentes. Nous nous mettons au travail avec un mode de travail que je veux plus transparent et plus dynamique.
    J’ai surtout envie de rendre la vie dans notre île plus attrayante pour nos citoyens, de travailler pour eux et avec eux afin qu’ils se sentent bien dans leur commune.
    Nous œuvrerons pour que chacun trouve sa place. Cette cohésion sociale, ce partage de la vie locale seront au cœur de ce mandat. Nous serons en lien avec la population, de manière à ce qu’elle puisse faire remonter ses remarques et ses idées.

    Propos recueillis par Jeannot Rey

        Edition abonnés
        Le vote

        Au total en Polynésie, il n'y a que 4 bureaux de votes pour la Primaire socialiste. Pour vous c'est ...

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete