Le nouveau cimetière de Vaitavere ouvrira bientôt ses portes

    jeudi 4 août 2016

    cimetière

    Les travaux vont bon train. Ils devraient être terminés d’ici la fin du mois. (Photo : Élénore Pelletier)


    Vue imprenable sur le lagon pour les futurs pensionnaires

     

    Un cadre bucolique loin de la route des Plaines, une vue imprenable sur le lagon de Tahiti et sur l’île Sœur… le spot du nouveau cimetière de Vaitavere fait rêver. L’endroit parfait pour une dernière demeure. Malheureusement, ses occupants ne profiteront guère de la vue.

    Le cimetière devrait ouvrir ses portes courant septembre. Les travaux d’aménagement commencés en mai n’ont pas traîné et le chantier devrait se terminer à la fin de ce mois.

    “Nous devons également installer une quinzaine de points d’eau sur l’ensemble du cimetière, ainsi que des bancs pour permettre aux familles de se recueillir. Après, nous nous attaquerons aux deux parkings, celui situé dans l’enceinte du cimetière qui servira à accueillir les corbillards, ainsi que celui situé sur le terrain plus haut pour les visiteurs. Et enfin, les éclairages”, énumère Bernard Gaiven, chef de chantier de la société BTP ECI.

    Le cimetière s’étend sur 2 000 m2, divisés en six zones, et de larges allées permettront d’accéder à chaque concession facilement. Un fare pote’e pour se recueillir à l’abri du soleil ou de la pluie, des arbustes fleuris, un chemin de balade face à la mer, des murets en pierre de la Punaruu, un parking pouvant accueillir jusqu’à 25 véhicules de visiteurs en même temps… tout a été pensé pour que le lieu soit agréable et adapté à son environnement naturel.

    L’ouverture du nouveau cimetière est très attendue. Il permettra en effet de désengorger le cimetière communal de Nuuroa, situé à la pointe des Pêcheurs, qui est arrivé à saturation.

    Aujourd’hui, plus aucune concession en terre n’est disponible et il reste moins de dix enfeus aériens à pourvoir.

    Le cimetière flambant neuf de Vaitavere devrait compter près de 220 concessions, chacune pouvant accueillir un caveau de trois places et ainsi permettre à la mairie de gérer des inhumations pendant une grosse dizaine d’années.

    Passé ce délai, si le cimetière arrive, lui aussi, à saturation, la mairie prévoit d’aménager une autre parcelle de terre, de 8 000 m2, située un peu plus haut. Un règlement intérieur a été attribué au nouveau cimetière, lors du dernier conseil municipal, pour permettre une gestion plus facile du site.

     

    Premier arrivé, premier servi

     

    Aucune réservation ne sera possible, tel est le mot d’ordre de la mairie. Quant à l’emplacement, l’orientation et l’alignement, pas le choix non plus. “L’emplacement sera défini en fonction de la disponibilité des concessions”, stipule le règlement.

    Les concessions qui seront attribuées auront toutes une taille réglementaire de 2,7 m de long et de 1,35 m de large, la profondeur de la sépulture ne pouvant pas dépasser deux mètres.

    Alors que le cimetière de Nuuroa comptait des concessions trentenaires ou perpétuelles, le nouveau cimetière proposera trois types de concessions temporelles : quinzenaires, trentenaires et cinquantenaires, mais aucune concession perpétuelle.

    Côté tarif, un spot de rêve avec vue sur la mer, ça se paie. Il faudra débourser entre 300 000 et 400 000 F selon la durée de contrat choisi. Une somme conséquente comparée aux autres communes de Tahiti, dont les concessions en terre sont près de dix fois moins cher.

    Mais la construction de ce nouveau cimetière a coûté cher à la commune : entre l’acquisition des 20 hectares de terre de Vaitavere en 2004 et la réalisation, en 2010, d’une route d’accès au cimetière de deux kilomètres, elle a déboursé plus d’un milliard de francs.

    Pour ceux qui ne pourront pas se permettre de débourser une telle somme, la mairie a prévu d’affecter une zone aux sépultures en terrain commun. Celle-ci sera gratuite. Chaque inhumation se fera dans une fosse séparée, en pleine terre, pour une durée de cinq ans.

    Passé ce délai, les restes seront alors placés dans l’ossuaire communal. Aucun travail de maçonnerie souterrain ne pourra être effectué.

    Les jours avant l’ouverture du cimetière sont maintenant comptés. Donc, si vous souhaitez jouir d’une place avec vue sur la mer, mieux vaut attendre septembre avant de passer l’arme à gauche.

     

    É.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete