Nouvelle alerte aux intempéries dans le sud de la France

jeudi 9 octobre 2014

Météo-France a de nouveau placé jeudi en alerte orange aux intempéries l’Ardèche, la Drôme, le Gard et l’Hérault, faisant craindre de nouvelles inondations dans des zones déjà durement touchées par plusieurs épisodes orageux depuis la mi-septembre.
L’Ardèche, le Gard et l’Hérault sont placés en vigilance orange aux pluies et aux inondations, et la Drôme en alerte orange aux orages. Le Lez, dans l’Hérault, est en outre placé en vigilance pour les crues, précise Météo-France, dont toutes les alertes sont valables de jeudi à 20H00 jusqu’à samedi 07H00 « au plus tôt ». « On a fait un débriefing après l’épisode de la semaine dernière », a expliqué à l’AFP Jean-Pierre Rico, maire UDI de Pérols, dans l’Hérault, dont la ville avait été inondée lors du dernier épisode. « On a fait vérifier les fossés. Dans l’un d’eux, on a même trouvé une mobylette. On a mis en place sur cinq points des prises de mesure de la hauteur des étangs », a-t-il énuméré.
« Maintenant, on va voir ce qui va nous tomber sur la tête. Il y a une sensibilisation de la population, même une crainte », a relevé M. Rico. « Le problème, c’est que le sol est déjà gorgé d’eau ».
Plusieurs épisodes orageux ont en effet déjà frappé le sud de la France depuis le début de l’automne, faisant en particulier quatre morts dans un camping de Lamalou-les-Bains, dans l’Hérault, dans la nuit du 17 au 18 septembre, au cours de laquelle deux septuagénaires ont également été tués dans l’Aveyron et dans le Gard.
Fin septembre, Montpellier et plusieurs dizaines de communes avoisinantes avaient subi une inondation majeure, entraînant la prise en charge de 4.000 « naufragés ».
Cette semaine, encore, des trombes d’eau sont tombées sur l’Hérault dans la nuit de lundi à mardi, occasionnant des dégâts importants.
 

Plusieurs jours de pluie

 
« On est tous mobilisés et tous sensibilisés à cet épisode-là », a-t-on assuré jeudi en préfecture de l’Hérault. Dans un communiqué, la préfecture a également annoncé que les transports scolaires seraient suspendus vendredi dans plusieurs secteurs du département.
La préfecture du Gard a rappelé en outre aux élus municipaux « qu’en leur qualité d’acteurs de proximité, il leur appartient de prendre toutes les mesures qui leur paraîtraient utiles pour assurer la sécurité des personnes présentes dans leur commune ».
A la préfecture de l’Ardèche, on explique qu’une cellule de veille a été activée pour « surveiller l’évolution » de l’épisode: « Les prévisions laissent augurer de fortes pluies et crues, mais pas besoin d’évacuer. (…) Si ça venait à être plus fort, on évacuerait comme la dernière fois », a-t-on assuré.
Dans un bilan publié mercredi -et qui ne prend pas en compte le dernier épisode orageux qui a frappé l’Hérault en début de semaine-, l’Association française de l’assurance avait estimé à 320 millions d’euros le coût des intempéries pour les assureurs depuis le début de l’automne.
Celles-ci ont également provoqué l’inondation -à deux reprises en quelques jours- du stade de la Mosson, qui accueille habituellement le club de football de Montpellier, contraint de jouer ailleurs pendant plusieurs semaines.
Un match amical entre Nîmes (L2 ) et Marseille (L1), prévu vendredi au stade des Costières de Nîmes, sera disputée en solidarité avec les victimes des inondations qui ont touché récemment le Gard, a par ailleurs indiqué le club nîmois.
Jeudi, Météo-France a mis en garde contre un « épisode pluvio-orageux actif nécessitant un suivi particulier du fait de son intensité et de la persistance sur plusieurs jours de précipitations abondantes ».
« Les pluies, dans la nuit de jeudi à vendredi, seront fortes par endroit, avec des intensités allant jusqu’à 60 mm/h. Les orages pourront localement donner des chutes de grêle », prévoit l’établissement public.
Les cumuls de précipitations pourraient atteindre jusqu’à 150 mm, et ponctuellement 200 mm, dans le Gard, 80 à 120 mm dans l’Hérault -plus particulièrement dans l’est du département-, 200 mm en Ardèche. Dans la Drôme, les orages pourraient donner « de forts cumuls en quelques heures seulement », selon Météo-France.
« Ces pluies persisteront en cours de journée de vendredi. L’intensité des pluies devrait lentement s’atténuer samedi en matinée. Une reprise des précipitations intenses pourrait se produire à partir de la nuit de samedi à dimanche », a conclu l’établissement public.

AFP

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete