Nouvelle-Calédonie : Calédonie ensemble accuse le Front pour l’unité

    mercredi 14 janvier 2015

    Si aux yeux du Front pour l’unité (FPU), le gouvernement démissionné de Cynthia Ligeard peut très bien continuer sur sa lancée, c’est au contraire la paralysie du pays qui se prépare aux yeux de Calédonie ensemble. “Nous avons pu adopter trois réformes sur une quarantaine prévues. Le redressement budgétaire doit se poursuivre (…). Toutes ces actions ne peuvent être conduites par un gouvernement potiche”, a déclaré Philippe Germain, candidat à la présidence du nouveau gouvernement désigné le 31 décembre dernier.
    Par ailleurs, il estime que l’essentiel des réformes menées sous le gouvernement Ligeard a été porté par les trois membres Calédonie ensemble de l’équipe exécutive de onze personnes. En clair, Philippe Germain considère que le FPU ne peut pas à la fois “entrer dans l’opposition et vouloir garder la présidence de l’exécutif. C’est manifestement irresponsable !”
    Il doit donc permettre l’élection d’un président issu de la formation la plus représentative, Calédonie ensemble, au nom des principes démocratiques et de l’appartenance des deux mouvements au camp non-indépendantiste. Sinon Calédonie ensemble demandera à l’État de dissoudre le Congrès et provoquer de nouvelles élections provinciales “afin de redonner la parole au peuple”.

    Les Nouvelles-calédoniennes

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete