Habillage fond de site

Nouvelle-Calédonie : Croisière et îlots peuvent-ils faire bon ménage ?

mardi 23 avril 2019

Le Lapérouse a fait escale à l’îlot Téré, à Kunié, à Maré, à Lifou, à Hienghène, à Ouégoa (île Pam), à l’îlot Ténia (nos photos), à Prony et à Nouméa, samedi dernier. Photos : LNC

Le Lapérouse a fait escale à l’îlot Téré, à Kunié, à Maré, à Lifou, à Hienghène, à Ouégoa (île Pam), à l’îlot Ténia (nos photos), à Prony et à Nouméa, samedi dernier. (Photos : LNC)

Jeudi dernier, 8 h 30, sur la plage de l’îlot Ténia. Tout de blanc vêtu, un drôle d’équipage s’affaire à monter les barnums, à planter dans le sable les parasols, à préparer les kayaks et les gilets de sauvetage… Le tout un talkie-walkie vissé au coin des lèvres ou de l’oreille. Alors que les rayons de soleil dardent les nuages encore persistants du matin, le balai des semi-rigide ne tarit pas entre l’île et un navire de croisière en escale au loin.

Dans quelques minutes, cette réserve naturelle, d’habitude si calme en semaine, s’apprête à accueillir les passagers du Lapérouse, l’un des bateaux de la compagnie de croisière de luxe Ponant, de passage dans les eaux calédoniennes.

Après avoir finalement renoncé, en février, à son escale polémique aux Chesterfield, la société a dû largement modifier son itinéraire, misant notamment sur la visite de plusieurs îlots : Téré au large de Kunié, Hyega, à Hienghène, Ténia, à Boulouparis et enfin Casy, au Mont-Dore. Des croisiéristes sur des sites aussi préservés et sensibles, voilà qui pose question.

Sauf que sur place, les visiteurs ne sont clairement pas livrés à eux-mêmes. Et bénéficient d’un encadrement sur mesure. “Les passagers sont briefés d’abord dans le bateau, puis dès qu’ils arrivent sur l’îlot”, entame Solène Derville, l’une des guides naturalistes spécialement recrutés par le Ponant, le temps de cette croisière. “On leur explique quelles sont les règles d’utilisation des endroits visités. Ici, par exemple, il s’agit de protéger la végétation, de ne pas la piétiner, de ne pas marcher à l’intérieur, etc. On leur demande de rester sur la plage. On insiste également sur le fait de ne pas toucher le récif et de faire très attention en snorkeling à ne pas abîmer le corail pour qu’il reste en bonne santé.”

Par ailleurs, les départs de la centaine de passagers débarqués durant cette journée sont échelonnés. “Tout le monde ne vient pas et tout le monde ne débarque pas en même temps, poursuit Solène Derville. On emmène les gens en semi-rigide par groupe de dix personnes et nous sommes huit guides naturalistes sur place, soit environ un guide pour dix visiteurs.”

Et afin de superviser cet accueil, deux ambassadeurs du lagon ont été dépêchés sur place dont Fabrice Lion, un habitué des lieux : “Ma mission est d’accueillir les passagers et de leur faire découvrir la faune et la flore. En tant qu’ambassadeur, j’ai l’avantage de très bien connaître cet îlot que je fréquente depuis plus de dix ans”, explique le gérant du taxi-boat Bouts D’Brousse.

 

Un impact à relativiser

 

“Je peux optimiser leur visite en leur indiquant où voir les nurseries de requin, les tortues, nager avec sans les toucher évidemment… L’idée, c’est de les sensibiliser à la bonne conduite à tenir sur un îlot, au fait qu’il y a du corail, mais qu’il est en danger, qu’il y a des tortues, mais qu’elles sont en danger, etc.”

Quant aux risques d’impacts environnementaux liés à cet afflux soudain de touristes, Fabrice Lion relativise : “Ce serait démesuré si on avait les paquebots australiens avec 2 000 personnes qui débarquent. On a l’habitude à Bouts D’Brousse d’accueillir sur cet îlot 60 à 70 personnes le week-end. Sans compter les bateaux privés, raconte le pilote. Ce n’est pas plus impactant que lors de gros week-ends fériés comme celui de Pâques où on accueille au moins autant de monde, mais d’un coup.”

 

Les Nouvelles calédoniennes

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete