Nouvelle-Calédonie: des mesures « rapidement prises » face à la crise du nickel

    samedi 6 février 2016

    Des mesures de soutien à l’industrie calédonienne du nickel, confrontée à une crise mondiale, vont être « rapidement prises », ont annoncé samedi Matignon et les partenaires calédoniens dans une déclaration commune.

    Manuel Valls a réuni samedi le Comité des signataires de l’accord de Nouméa pour évoquer la crise mondiale que subit le secteur du nickel, principale richesse de la Nouvelle-Calédonie dont les cours mondiaux s’effondrent.

    Les signataires partagent le constat que « la violence de la chute des cours mondiaux est source de très graves difficultés et fait souffrir durablement l’ensemble des acteurs calédoniens ».

    Ils en « appellent à une démarche de solidarité renforcée entre tous les opérateurs de la filière nickel, et en particulier les trois grands opérateurs métallurgiques ».

    « Affirmant leur volonté de dépasser les conflits récents », les signataires « s’engagent à élaborer un programme prévisionnel d’urgence des exportations ». « Afin de tenir compte des changements brutaux intervenus sur les marchés, des mesures seront rapidement prises afin de conforter l’ensemble des métiers de la mine et de la métallurgie, et l’ensemble des zones du territoire », indiquent-ils dans leur déclaration.

    L’Etat s’engage en outre à s’impliquer dans la recherche de solutions concernant les investissements et financements de la SLN, la Société Le Nickel, premier employeur privé du Caillou.

    « Les partenaires considèrent que l’approche commune des enjeux du nickel et les discussions relatives à l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie sont indissociables », concluent-ils.

    Manuel Valls avait annoncé jeudi qu’un accord avait été conclu avec les parties calédoniennes sur la question des listes électorales pour les élections régionales en Nouvelle-Calédonie, à l’issue du comité des signataires de l’accord de Nouméa à Matignon. Ces listes doivent servir de base pour établir la liste de la consultation de 2018 sur le statut de la Nouvelle-Calédonie.

    Le Premier ministre se rendra sur l’île du 10 au 13 mars.

     Agence France-Presse

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete