Habillage fond de site

Nouvelle-Calédonie – Deux nouveaux moustiques dans le viseur

vendredi 18 août 2017

moustique

Dengue, zika et chikungunya : l’Aedes scutellaris (à gauche) est potentiellement vecteur également de la fièvre jaune. Quant à l’Anopheles (à droite), il est notamment porteur du paludisme et de la filariose lymphatique. (© DR)

Ébruitée par l’association Ensemble pour la planète (EPLP) le week-end dernier, la nouvelle n’a rien de bien réjouissant. Les autorités sanitaires du Caillou ont désormais trois moustiques dans le viseur. Et pas des moindres. L’Aedes scutellaris et l’Anopheles bancroftii viennent s’ajouter à l’Aedes aegypti.

Le premier est vecteur d’un cortège d’arboviroses, dont la dengue. Le second d’un cortège de maladies infectieuses telles que le paludisme, la filariose lymphatique, le virus Ross River ou encore le virus Sindbis.

C’est dans le cadre de la lutte anti-vectorielle l’année dernière qu’un tout premier moustique Aedes scutellaris a été découvert, en mars dernier à la pépinière Mango à Païta.

Quelques larves auraient vraisemblablement survécu dans des plantes ornementales importées. Malgré la mise en place d’un protocole de lutte et de surveillance (nettoyage, destruction des gîtes larvaires, épandages), la bestiole réapparaît en février, toujours à la pépinière Mango.

La direction des affaires sanitaires et sociales (Dass) renforce alors les mesures de lutte, élargissant la surveillance à 14 pépinières du Grand Nouméa.

Résultat : deux larves sont détectées de nouveau à Mango, mais également dans celle de Normandie à Nouméa. Le dispositif est activé autour de la zone, lorsqu’en juin, deux moustiques du genre Anopheles sont détectés. Puis une douzaine le mois suivant. En parallèle, un moustique Anopheles bancroftii est piégé dans les aspirateurs de la surveillance entomologique de l’Institut Pasteur à la Tontouta.

 

Impact sur le tourisme

 

Leur installation sur le Caillou ne présage rien de bon, faisant peser un risque conséquent sur la santé publique et sur l’économie du pays.

Outre un éventuel impact sur le tourisme, et l’image de la destination, les épidémies et le traitement des maladies ont un certain coût (1,6 milliard en 2013).

Pour éradiquer ces deux espèces, le gouvernement a annoncé hier le lancement d’un vaste plan de lutte qui prévoit de pulvériser de la BTI (larvicide biologique a priori naturel) et de la deltamétrhine, par hélicoptère, sur un rayon de 3 kilomètres autour des points de détection des moustiques (à cheval sur Païta et Boulouparis).

Toxiques pour l’homme, les insectes et les organismes aquatiques, les pulvérisations de delthamétrine éviteront les zones sensibles (ruches, forages, captages d’eau, mangrove, forêt sèche, etc.). Des épandages supplémentaires seront également effectués sur la surface totale de Mango, et dans un rayon de 400 mètres autour de l’aéroport international.

En parallèle, la surveillance entomologique sera étendue à l’ensemble du pays et le contrôle aux frontières sera renforcé par la direction des affaires vétérinaires, alimentaires et rurales (Davar), avec une attention toute particulière pour les végétaux importés d’Asie du sud-est.

Reste à savoir pourquoi le gouvernement sort de son silence près d’un an et demi après la découverte des intrus. “Il fallait du temps pour mener les investigations afin d’identifier les espèces, mais aussi de mettre en place un plan d’action”, argumente Jean-Paul Grangeon, directeur adjoint de la Dass.

Curieusement, l’annonce intervient quelques jours après que EPLP a vendu la mèche dans un communiqué. Sa présidente n’a pas tardé à réagir, condamnant vivement “le silence gardé jusqu’à ce jour”.

“Les populations ont un rôle éminent à jouer elles aussi dans l’éradication des deux espèces de moustiques découvertes pour l’une voici près de 17 mois et plus de deux mois après la découverte de la deuxième”.

 

Les Nouvelles calédoniennes

 

 

6
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete