Nouvelle-Calédonie – Harold Martin et son premier adjoint soupçonnés d’achat de votes

    mardi 13 septembre 2016

    votes

    Harold Martin (à droite) et Willy Gatuhau ont donné une conférence de presse, la semaine dernière, pour dénoncer l’insécurité. Le même jour, le premier adjoint était entendu. (Photo : LNC)


    Ils ont été mis en examen

     

    Ce sont des mois d’enquête qui se soldent aujourd’hui par deux mises en examen. Celle du maire de Païta et celle de son successeur annoncé, le premier adjoint. Harold Martin et Willy Gatuhau sont, depuis vendredi dernier, placés sous contrôle judiciaire et visés du chef d’“d’obtention de suffrages par don ou promesse de don ou d’emploi, indique le procureur de la République, Alexis Bouroz. Ce délit est passible de deux ans de prison et d’une lourde peine d’inéligibilité.”

    Concrètement, il est reproché aux deux élus d’avoir “graissé la patte” et promis quelques contreparties à plusieurs responsables de familles et gens influents pour faire pencher le scrutin en faveur de leur liste.

    De fameux soupçons accompagnés par la suite de “preuves matérielles suffisantes”, confie une source judiciaire, pour que la justice décide de franchir un palier.

    Tout débute en 2014, entre les deux tours des élections municipales. De nombreux témoignages d’adversaires politiques d’Harold Martin sont rapportés à l’oreille des enquêteurs.

    Rapidement, la section de recherche de la gendarmerie multiplie les auditions. L’affaire prend de l’ampleur. À la fin de l’année 2015, une information judiciaire est ouverte qui suit doucement son cours… Jusqu’à la semaine dernière.

    Mercredi dernier, le premier adjoint, Willy Gatuhau, a été placé en garde à vue. Vendredi dernier, Harold Martin s’est présenté devant le juge d’instruction. Un entretien extrêmement court.

    Pas plus de quinze minutes, puisque l’élu a tout simplement refusé de s’exprimer. Selon nos informations, le temps judiciaire devrait néanmoins s’accélérer.

    Harold Martin, cette fois en présence de son avocat, sera une nouvelle fois convoqué et entendu. Dans cette présumée affaire d’enveloppes distribuées – dont le montant total serait estimé, selon nos informations, à plusieurs millions de francs – de nombreuses confrontations entre les deux élus et les présumés bénéficiaires de ces sommes vont être organisées.

    L’ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel devrait tomber avant la fin de l’année. Un document rendu très rapidement, qui devrait permettre le déroulement d’un procès avant les élections législatives de mai prochain.

    C’est un dossier beaucoup moins technique que la 3G, confie une source proche de l’enquête. Tout va donc aller beaucoup plus vite.

    La décision du juge d’instruction crée un peu plus le flou autour de la légitimité d’une élection longtemps polémique et âprement disputée.

    En cas de condamnations et de peines d’inéligibilité prononcées à leur encontre, Harold Martin et Willy Gatuhau devraient quitter la mairie. Sans pour autant que l’élection de 2014 ne soit annulée.

    Les deux démissions nécessiteraient simplement de nommer un nouveau maire, élu par le conseil municipal déjà en place.

     

    Les Nouvelles calédoniennes 

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete