Nouvelle-Calédonie : il prend son cousin pour un cerf et le tue

dimanche 21 septembre 2014

Samedi matin, vers 10 heures, tandis qu’il chassait avec un cousin au niveau de la tribu de Kouergoa, à Boulouparis, un homme de 43 ans a été mortellement touché par un tir dans la tête. Son cousin l’aurait pris pour un cerf.
C’est un drame familial qui a touché la tribu de Kouergoa, située sur la commune de Boulouparis, samedi matin : une simple partie de chasse entre deux cousins a tourné au drame. L’un a tué l’autre, d’un tir de balle à ailettes en pleine tête. Comment ce drame a-t-il pu arriver ? Hier soir, après les investigations et les interrogatoires, l’homicide volontaire semblait écarté par les gendarmes.
 
Des cornes sur la tête
 
Le scénario qui se dessine serait celui de l’homicide involontaire. Car, derrière la tribu, la brousse est dense et le terrain très vallonné. Il est donc facile de se perdre de vue. Les deux cousins se seraient séparés quelques minutes. La victime aurait alors trouvé des cornes de cerf et les aurait agitées au-dessus de sa tête pour débusquer les animaux. En contrebas, l’auteur présumé du tir, 51 ans, aurait vu les fourrés s’agiter et les cornes bouger. Sans distinguer le corps de son compagnon de chasse. Il aurait alors tiré sous les bois de cerf, pensant toucher la tête d’un animal… A la tribu, les témoignages sont tous les mêmes : les deux hommes, cousins éloignés et habitants Kouergoa, se connaissaient très bien et étaient bons amis. Pas de différend, donc, entre eux. Placé en garde à vue samedi, l’auteur présumé du tir mortel devait être remis en liberté hier soir, dimanche, avant d’être convoqué au tribunal pour répondre de son acte devant la justice. La famille de la victime n’aurait pas porté plainte contre lui.

Les Nouvelles calédoniennes

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete