Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Nouvelle-Calédonie – L’épidémie de dengue flambe et gagne du terrain

mardi 24 janvier 2017

moustique

La grande crainte des autorités sanitaires est la dengue de type 2, celle qui fait actuellement des ravages au Vanuatu. Les passagers arrivant de Port-Vila sont systématiquement observés à La Tontouta par une caméra capable de déceler la fièvre. (© LNC)

 

Un moustique, l’Aedes Aegypti, a quelque peu perturbé les vacances de Marie. Il y a quelques jours, à la suite d’une poussée de fièvre, suivie d’une visite chez le docteur par prudence, le verdict est tombé à la lumière d’une analyse de sang : la dengue. Déplacement à Thio ajourné, idem pour les sorties plage… Le court terme rimera avec isolement à Dumbéa.

Depuis, la sexagénaire a le pas lent par moments, affectée par “de vrais coups de pompe. Un poids sur les épaules. Difficile alors d’entreprendre quelque chose”.

L’épandage d’un insecticide par des agents municipaux a été effectué aux abords du domicile de Marie, tôt le lendemain de la déclaration officielle. L’énergique dame en temps normal est loin d’être la seule touchée.

“L’épidémie se confirme. Chaque jour, nous avons de plus en plus de cas”, commente la Direction des affaires sanitaires et sociales, ou DASS. Rien qu’hier, lundi, 23 nouveaux cas ont été recensés. Le nombre de patients grimpe en flèche : 366 cas depuis début septembre 2016, dont 203 à compter du 1er janvier 2017. Tout le territoire est concerné, la maladie gagne des communes, mais, situation fort logique vu le bassin de population, les zones de Nouméa et du Grand Nouméa sont surtout affectées. Selon des experts, au regard des conditions météorologiques, le pic de cette épidémie n’est pas passé.

 

Maux de tête, douleurs

 

Des analyses précises de certains cas depuis le 1er septembre ont pu déterminer les caractéristiques de la dengue. Si, dans une large majorité – quarante-cinq dossiers –, la dengue était de type 1, huit cas étaient de type 2 importés du Vanuatu.

Et quatre présentaient les propriétés du type 3, au sein d’un foyer limité, à la suite probablement d’un séjour en Indonésie.

Maladie infectieuse aiguë, la dengue provoque forte fièvre, maux de tête et douleurs articulaires. Sur les 366 porteurs déclarés, 30 ont été hospitalisés, soit 8,2 %, un taux non négligeable. Le décès d’une femme de 61 ans,  avait été déploré le dimanche 4 septembre 2016.

La dernière grande épidémie de dengue en Nouvelle-Calédonie remonte à 2013, épisode à l’issue duquel 10 522 cas confirmés avaient été enregistrés. À entendre des responsables de la santé, ce sommet pourrait être atteint cette saison.   

 

Les Nouvelles calédoniennes

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete